Nouvelles recettes

Fichiers Twinkies-Maker pour le chapitre 11

Fichiers Twinkies-Maker pour le chapitre 11


Hôtesse, fabricant de Ho Hos et Wonder Bread, dépose le bilan

Hostess Brands Inc. a déposé une demande de mise en faillite (chapitre 11) pour la deuxième fois (la première en 2004).

Selon le le journal Wall Street, le producteur de Twinkies affirme que la structure de coûts actuelle n'est « pas compétitive » en raison des coûts de main-d'œuvre. La vente de Twinkies serait également en baisse, avec une baisse de 2% des ventes l'année dernière.

Hostess fabrique également Ho Hos, Sno Balls et Wonder Bread, mais le déclin des Twinkies est assez fascinant, d'autant plus qu'ils sont Ferran Adria-approuvé. Heureusement, la société dispose de suffisamment de fonds pour continuer à fonctionner pour le moment. Nous sommes sûrs que beaucoup de gens vont stocker des Twinkies pour l'apocalypse zombie.

The Daily Byte est une chronique régulière consacrée à la couverture des nouvelles et des tendances alimentaires intéressantes à travers le pays. Cliquez ici pour les colonnes précédentes.


Casa Bonita dépose le bilan du chapitre 11

Partagez ceci :

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Les clients dînent à la Casa Bonita le 11 janvier 2019, à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le plongeur de falaise de Casa Bonita Jason Wuerz divertit la foule le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Brandi Lyons, à gauche, et Jason Wuerz, un plongeur de la falaise Casa Bonita, divertissent la foule lors du spectacle Exiting Gunfights le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Après plus d'un an de fermeture en raison de la pandémie de COVID-19, Casa Bonita de Lakewood a déposé son bilan.

Summit Family Restaurants, la société mère de Casa Bonita, a demandé la protection du chapitre 11 en Arizona le 6 avril.

Mais cela ne signifie pas que l'entreprise ferme définitivement le dossier du chapitre 11 devrait donner à Casa Bonita plus de temps pour rembourser ses dettes, qui s'élèvent à 4,4 millions de dollars, selon des documents judiciaires. Et il pourrait même continuer à fonctionner en attendant.

Des documents judiciaires montrent que la majeure partie de la dette de Casa Bonita est due à son propriétaire, Summit Family Restaurants, par le biais d'un contrat de location-acquisition. Mais après être resté fermé l'année dernière, le restaurant perd environ 40 000 $ par mois, selon des documents judiciaires. Aujourd'hui, Casa Bonita a besoin à nouveau d'investissements extérieurs et d'un cash-flow pour se sauver.

"Le restaurant a de gros problèmes", a déclaré Jaime Zender, professeur de finance à la Leeds School of Business de l'Université du Colorado. « En l'état actuel des choses, sans injection de liquidités, ils devraient vendre le bâtiment pour satisfaire leur dette à long terme. »

Autrement dit : le dépôt de bilan est le dernier (et le plus grand) signe de vie de Casa Bonita.

Le mois dernier, le site Web du restaurant a simplement annoncé qu'il rouvrirait peu de temps après qu'un groupe de fans locaux de Casa Bonita a lancé une campagne de collecte de fonds indépendante "Save Casa Bonita". Ces fans ont déclaré qu'ils seraient également ouverts à travailler avec de nouveaux investisseurs afin de préserver l'entreprise emblématique.

Leur campagne GoFundMe a récolté un peu plus de 16 000 $ à ce jour, et un rassemblement pour poursuivre l'élan de la collecte de fonds aura lieu devant le restaurant Lakewood ce samedi prochain.


Casa Bonita dépose le bilan du chapitre 11

Partagez ceci :

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Les clients dînent à la Casa Bonita le 11 janvier 2019, à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le plongeur de falaise de Casa Bonita Jason Wuerz divertit la foule le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Brandi Lyons, à gauche, et Jason Wuerz, un plongeur de la falaise Casa Bonita, divertissent la foule lors du spectacle Exiting Gunfights le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Après plus d'un an de fermeture en raison de la pandémie de COVID-19, Casa Bonita de Lakewood a déposé son bilan.

Summit Family Restaurants, la société mère de Casa Bonita, a demandé la protection du chapitre 11 en Arizona le 6 avril.

Mais cela ne signifie pas que l'entreprise ferme définitivement le dossier du chapitre 11 devrait donner à Casa Bonita plus de temps pour rembourser ses dettes, qui s'élèvent à 4,4 millions de dollars, selon des documents judiciaires. Et il pourrait même continuer à fonctionner en attendant.

Des documents judiciaires montrent que la majeure partie de la dette de Casa Bonita est due à son propriétaire, Summit Family Restaurants, par le biais d'un contrat de location-acquisition. Mais après être resté fermé l'année dernière, le restaurant perd environ 40 000 $ par mois, selon des documents judiciaires. Aujourd'hui, Casa Bonita a besoin à nouveau d'investissements extérieurs et d'un cash-flow pour se sauver.

"Le restaurant a de gros problèmes", a déclaré Jaime Zender, professeur de finance à la Leeds School of Business de l'Université du Colorado. « En l'état actuel des choses, sans injection de liquidités, ils devraient vendre le bâtiment pour satisfaire leur dette à long terme. »

Autrement dit : le dépôt de bilan est le dernier (et le plus grand) signe de vie de Casa Bonita.

Le mois dernier, le site Web du restaurant a simplement annoncé qu'il rouvrirait peu de temps après qu'un groupe de fans locaux de Casa Bonita a lancé une campagne de collecte de fonds indépendante "Save Casa Bonita". Ces fans ont déclaré qu'ils seraient également ouverts à travailler avec de nouveaux investisseurs afin de préserver l'entreprise emblématique.

Leur campagne GoFundMe a récolté un peu plus de 16 000 $ à ce jour, et un rassemblement pour poursuivre l'élan de la collecte de fonds aura lieu devant le restaurant Lakewood ce samedi prochain.


Casa Bonita dépose le bilan du chapitre 11

Partagez ceci :

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Les clients dînent à la Casa Bonita le 11 janvier 2019, à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le plongeur de falaise de Casa Bonita Jason Wuerz divertit la foule le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Brandi Lyons, à gauche, et Jason Wuerz, un plongeur de la falaise Casa Bonita, divertissent la foule lors du spectacle Exiting Gunfights le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Après plus d'un an de fermeture en raison de la pandémie de COVID-19, Casa Bonita de Lakewood a déposé son bilan.

Summit Family Restaurants, la société mère de Casa Bonita, a demandé la protection du chapitre 11 en Arizona le 6 avril.

Mais cela ne signifie pas que l'entreprise ferme définitivement le dossier du chapitre 11 devrait donner à Casa Bonita plus de temps pour rembourser ses dettes, qui s'élèvent à 4,4 millions de dollars, selon des documents judiciaires. Et il pourrait même continuer à fonctionner en attendant.

Des documents judiciaires montrent que la majeure partie de la dette de Casa Bonita est due à son propriétaire, Summit Family Restaurants, par le biais d'un contrat de location-acquisition. Mais après être resté fermé l'année dernière, le restaurant perd environ 40 000 $ par mois, selon des documents judiciaires. Aujourd'hui, Casa Bonita a besoin à nouveau d'investissements extérieurs et d'un cash-flow pour se sauver.

"Le restaurant a de gros problèmes", a déclaré Jaime Zender, professeur de finance à la Leeds School of Business de l'Université du Colorado. « En l'état actuel des choses, sans injection de liquidités, ils devraient vendre le bâtiment pour satisfaire leur dette à long terme. »

Autrement dit : le dépôt de bilan est le dernier (et le plus grand) signe de vie de Casa Bonita.

Le mois dernier, le site Web du restaurant a simplement annoncé qu'il rouvrirait peu de temps après qu'un groupe de fans locaux de Casa Bonita a lancé une campagne de collecte de fonds indépendante "Save Casa Bonita". Ces fans ont déclaré qu'ils seraient également ouverts à travailler avec de nouveaux investisseurs afin de préserver l'entreprise emblématique.

Leur campagne GoFundMe a récolté un peu plus de 16 000 $ à ce jour, et un rassemblement pour poursuivre l'élan de la collecte de fonds aura lieu devant le restaurant Lakewood ce samedi prochain.


Casa Bonita dépose le bilan du chapitre 11

Partagez ceci :

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Les clients dînent à la Casa Bonita le 11 janvier 2019, à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le plongeur de falaise de Casa Bonita Jason Wuerz divertit la foule le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Brandi Lyons, à gauche, et Jason Wuerz, un plongeur de la falaise Casa Bonita, divertissent la foule lors du spectacle Exiting Gunfights le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Après plus d'un an de fermeture en raison de la pandémie de COVID-19, Casa Bonita de Lakewood a déposé son bilan.

Summit Family Restaurants, la société mère de Casa Bonita, a demandé la protection du chapitre 11 en Arizona le 6 avril.

Mais cela ne signifie pas que l'entreprise ferme définitivement le dossier du chapitre 11 devrait donner à Casa Bonita plus de temps pour rembourser ses dettes, qui s'élèvent à 4,4 millions de dollars, selon des documents judiciaires. Et il pourrait même continuer à fonctionner en attendant.

Des documents judiciaires montrent que la majeure partie de la dette de Casa Bonita est due à son propriétaire, Summit Family Restaurants, par le biais d'un contrat de location-acquisition. Mais après être resté fermé l'année dernière, le restaurant perd environ 40 000 $ par mois, selon des documents judiciaires. Aujourd'hui, Casa Bonita a besoin à nouveau d'investissements extérieurs et d'un cash-flow pour se sauver.

"Le restaurant a de gros problèmes", a déclaré Jaime Zender, professeur de finance à la Leeds School of Business de l'Université du Colorado. « En l'état actuel des choses, sans injection de liquidités, ils devraient vendre le bâtiment pour satisfaire leur dette à long terme. »

Autrement dit : le dépôt de bilan est le dernier (et le plus grand) signe de vie de Casa Bonita.

Le mois dernier, le site Web du restaurant a simplement annoncé qu'il rouvrirait peu de temps après qu'un groupe de fans locaux de Casa Bonita a lancé une campagne de collecte de fonds indépendante "Save Casa Bonita". Ces fans ont déclaré qu'ils seraient également ouverts à travailler avec de nouveaux investisseurs afin de préserver l'entreprise emblématique.

Leur campagne GoFundMe a récolté un peu plus de 16 000 $ à ce jour, et un rassemblement pour poursuivre l'élan de la collecte de fonds aura lieu devant le restaurant Lakewood ce samedi prochain.


Casa Bonita dépose le bilan du chapitre 11

Partagez ceci :

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Les clients dînent à la Casa Bonita le 11 janvier 2019, à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le plongeur de falaise de Casa Bonita Jason Wuerz divertit la foule le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Brandi Lyons, à gauche, et Jason Wuerz, un plongeur de la falaise Casa Bonita, divertissent la foule lors du spectacle Exiting Gunfights le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Après plus d'un an de fermeture en raison de la pandémie de COVID-19, Casa Bonita de Lakewood a déposé son bilan.

Summit Family Restaurants, la société mère de Casa Bonita, a demandé la protection du chapitre 11 en Arizona le 6 avril.

Mais cela ne signifie pas que l'entreprise ferme définitivement le dossier du chapitre 11 devrait donner à Casa Bonita plus de temps pour rembourser ses dettes, qui s'élèvent à 4,4 millions de dollars, selon des documents judiciaires. Et il pourrait même continuer à fonctionner en attendant.

Des documents judiciaires montrent que la majeure partie de la dette de Casa Bonita est due à son propriétaire, Summit Family Restaurants, par le biais d'un contrat de location-acquisition. Mais après être resté fermé l'année dernière, le restaurant perd environ 40 000 $ par mois, selon des documents judiciaires. Aujourd'hui, Casa Bonita a besoin à nouveau d'investissements extérieurs et d'un cash-flow pour se sauver.

"Le restaurant a de gros problèmes", a déclaré Jaime Zender, professeur de finance à la Leeds School of Business de l'Université du Colorado. « En l'état actuel des choses, sans injection de liquidités, ils devraient vendre le bâtiment pour satisfaire leur dette à long terme. »

Autrement dit : le dépôt de bilan est le dernier (et le plus grand) signe de vie de Casa Bonita.

Le mois dernier, le site Web du restaurant a simplement annoncé qu'il rouvrirait peu de temps après qu'un groupe de fans locaux de Casa Bonita a lancé une campagne de collecte de fonds indépendante "Save Casa Bonita". Ces fans ont déclaré qu'ils seraient également ouverts à travailler avec de nouveaux investisseurs afin de préserver l'entreprise emblématique.

Leur campagne GoFundMe a récolté un peu plus de 16 000 $ à ce jour, et un rassemblement pour poursuivre l'élan de la collecte de fonds aura lieu devant le restaurant Lakewood ce samedi prochain.


Casa Bonita dépose le bilan du chapitre 11

Partagez ceci :

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Les clients dînent à la Casa Bonita le 11 janvier 2019, à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le plongeur de falaise de Casa Bonita Jason Wuerz divertit la foule le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Brandi Lyons, à gauche, et Jason Wuerz, un plongeur de la falaise Casa Bonita, divertissent la foule lors du spectacle Exiting Gunfights le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Après plus d'un an de fermeture en raison de la pandémie de COVID-19, Casa Bonita de Lakewood a déposé son bilan.

Summit Family Restaurants, la société mère de Casa Bonita, a demandé la protection du chapitre 11 en Arizona le 6 avril.

Mais cela ne signifie pas que l'entreprise ferme définitivement le dossier du chapitre 11 devrait donner à Casa Bonita plus de temps pour rembourser ses dettes, qui s'élèvent à 4,4 millions de dollars, selon des documents judiciaires. Et il pourrait même continuer à fonctionner en attendant.

Des documents judiciaires montrent que la majeure partie de la dette de Casa Bonita est due à son propriétaire, Summit Family Restaurants, par le biais d'un contrat de location-acquisition. Mais après être resté fermé l'année dernière, le restaurant perd environ 40 000 $ par mois, selon des documents judiciaires. Aujourd'hui, Casa Bonita a besoin à nouveau d'investissements extérieurs et d'un cash-flow pour se sauver.

"Le restaurant a de gros problèmes", a déclaré Jaime Zender, professeur de finance à la Leeds School of Business de l'Université du Colorado. « En l'état actuel des choses, sans injection de liquidités, ils devraient vendre le bâtiment pour satisfaire leur dette à long terme. »

Autrement dit : le dépôt de bilan est le dernier (et le plus grand) signe de vie de Casa Bonita.

Le mois dernier, le site Web du restaurant a simplement annoncé qu'il rouvrirait peu de temps après qu'un groupe de fans locaux de Casa Bonita a lancé une campagne de collecte de fonds indépendante "Save Casa Bonita". Ces fans ont déclaré qu'ils seraient également ouverts à travailler avec de nouveaux investisseurs afin de préserver l'entreprise emblématique.

Leur campagne GoFundMe a récolté un peu plus de 16 000 $ à ce jour, et un rassemblement pour poursuivre l'élan de la collecte de fonds aura lieu devant le restaurant Lakewood ce samedi prochain.


Casa Bonita dépose le bilan du chapitre 11

Partagez ceci :

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Les clients dînent à la Casa Bonita le 11 janvier 2019, à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le plongeur de falaise de Casa Bonita Jason Wuerz divertit la foule le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Brandi Lyons, à gauche, et Jason Wuerz, un plongeur de la falaise Casa Bonita, divertissent la foule lors du spectacle Exiting Gunfights le 11 janvier 2019 à Lakewood. Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux.

Hyoung Chang, The Denver Post

Le restaurant mexicain Casa Bonita est une institution de mémoire depuis des décennies, remplissant les enfants d'innombrables sopapillas et rêvant de chuter du haut d'une cascade intérieure artificielle de trois étages pendant que les gens mangent des tacos, écoutent de la musique Mariachi et regardent des spectacles de marionnettes autour d'eux. 11 janvier 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

After more than a year closed due to the COVID-19 pandemic, Lakewood’s Casa Bonita has filed for bankruptcy.

Summit Family Restaurants, Casa Bonita’s parent company, filed for Chapter 11 protection in Arizona on April 6.

But that doesn’t mean the business is closing for good the Chapter 11 filing should buy Casa Bonita more time to pay off its debts, which amount to $4.4 million, according to court documents. And it could even continue to operate in the meantime.

Court documents show that most of Casa Bonita’s debt is owed to its owner, Summit Family Restaurants, through a capital lease agreement. But after staying closed for the past year, the restaurant is losing around $40,000 a month, court filings state. Now Casa Bonita needs outside investment and a cash flow once again to save itself.

“The restaurant is in big trouble,” said Jaime Zender, finance professor with the University of Colorado Leeds School of Business. “As it looks now, without some infusion of cash, they would have to sell the building to satisfy their longterm debt.”

Put another way: The bankruptcy filing is Casa Bonita’s latest (and greatest) sign of life.

Last month, the restaurant’s website announced simply that it would be reopening soon days after a group of local Casa Bonita fans launched an independent “Save Casa Bonita” fundraising campaign. Those fans said they would also be open to working with new investors in order to preserve the iconic business.

Their GoFundMe campaign has raised just over $16,000 to date, and a rally to continue the fundraiser’s momentum will take place in front of the Lakewood restaurant this coming Saturday.


Casa Bonita files for Chapter 11 bankruptcy

Partagez ceci :

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Customers have dinner at Casa Bonita Jan. 11, 2019, in Lakewood. Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them.

Hyoung Chang, The Denver Post

Casa Bonita cliff diver Jason Wuerz entertains the crowd on Jan. 11, 2019, in Lakewood. Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them.

Hyoung Chang, The Denver Post

Brandi Lyons, left, and Jason Wuerz, a Casa Bonita cliff diver, entertain the crowd during the Exiting Gunfights show on Jan. 11, 2019, in Lakewood. Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

After more than a year closed due to the COVID-19 pandemic, Lakewood’s Casa Bonita has filed for bankruptcy.

Summit Family Restaurants, Casa Bonita’s parent company, filed for Chapter 11 protection in Arizona on April 6.

But that doesn’t mean the business is closing for good the Chapter 11 filing should buy Casa Bonita more time to pay off its debts, which amount to $4.4 million, according to court documents. And it could even continue to operate in the meantime.

Court documents show that most of Casa Bonita’s debt is owed to its owner, Summit Family Restaurants, through a capital lease agreement. But after staying closed for the past year, the restaurant is losing around $40,000 a month, court filings state. Now Casa Bonita needs outside investment and a cash flow once again to save itself.

“The restaurant is in big trouble,” said Jaime Zender, finance professor with the University of Colorado Leeds School of Business. “As it looks now, without some infusion of cash, they would have to sell the building to satisfy their longterm debt.”

Put another way: The bankruptcy filing is Casa Bonita’s latest (and greatest) sign of life.

Last month, the restaurant’s website announced simply that it would be reopening soon days after a group of local Casa Bonita fans launched an independent “Save Casa Bonita” fundraising campaign. Those fans said they would also be open to working with new investors in order to preserve the iconic business.

Their GoFundMe campaign has raised just over $16,000 to date, and a rally to continue the fundraiser’s momentum will take place in front of the Lakewood restaurant this coming Saturday.


Casa Bonita files for Chapter 11 bankruptcy

Partagez ceci :

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Customers have dinner at Casa Bonita Jan. 11, 2019, in Lakewood. Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them.

Hyoung Chang, The Denver Post

Casa Bonita cliff diver Jason Wuerz entertains the crowd on Jan. 11, 2019, in Lakewood. Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them.

Hyoung Chang, The Denver Post

Brandi Lyons, left, and Jason Wuerz, a Casa Bonita cliff diver, entertain the crowd during the Exiting Gunfights show on Jan. 11, 2019, in Lakewood. Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

After more than a year closed due to the COVID-19 pandemic, Lakewood’s Casa Bonita has filed for bankruptcy.

Summit Family Restaurants, Casa Bonita’s parent company, filed for Chapter 11 protection in Arizona on April 6.

But that doesn’t mean the business is closing for good the Chapter 11 filing should buy Casa Bonita more time to pay off its debts, which amount to $4.4 million, according to court documents. And it could even continue to operate in the meantime.

Court documents show that most of Casa Bonita’s debt is owed to its owner, Summit Family Restaurants, through a capital lease agreement. But after staying closed for the past year, the restaurant is losing around $40,000 a month, court filings state. Now Casa Bonita needs outside investment and a cash flow once again to save itself.

“The restaurant is in big trouble,” said Jaime Zender, finance professor with the University of Colorado Leeds School of Business. “As it looks now, without some infusion of cash, they would have to sell the building to satisfy their longterm debt.”

Put another way: The bankruptcy filing is Casa Bonita’s latest (and greatest) sign of life.

Last month, the restaurant’s website announced simply that it would be reopening soon days after a group of local Casa Bonita fans launched an independent “Save Casa Bonita” fundraising campaign. Those fans said they would also be open to working with new investors in order to preserve the iconic business.

Their GoFundMe campaign has raised just over $16,000 to date, and a rally to continue the fundraiser’s momentum will take place in front of the Lakewood restaurant this coming Saturday.


Casa Bonita files for Chapter 11 bankruptcy

Partagez ceci :

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Customers have dinner at Casa Bonita Jan. 11, 2019, in Lakewood. Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them.

Hyoung Chang, The Denver Post

Casa Bonita cliff diver Jason Wuerz entertains the crowd on Jan. 11, 2019, in Lakewood. Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them.

Hyoung Chang, The Denver Post

Brandi Lyons, left, and Jason Wuerz, a Casa Bonita cliff diver, entertain the crowd during the Exiting Gunfights show on Jan. 11, 2019, in Lakewood. Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

Hyoung Chang, The Denver Post

Mexican restaurant Casa Bonita has been a memory-making institution for decades, filling children with countless sopapillas and dreams of plummeting from the top of a man-made, three-story indoor waterfall while people eat tacos, listen to Mariachi music and watch puppet shows around them. Jan. 11, 2019.

After more than a year closed due to the COVID-19 pandemic, Lakewood’s Casa Bonita has filed for bankruptcy.

Summit Family Restaurants, Casa Bonita’s parent company, filed for Chapter 11 protection in Arizona on April 6.

But that doesn’t mean the business is closing for good the Chapter 11 filing should buy Casa Bonita more time to pay off its debts, which amount to $4.4 million, according to court documents. And it could even continue to operate in the meantime.

Court documents show that most of Casa Bonita’s debt is owed to its owner, Summit Family Restaurants, through a capital lease agreement. But after staying closed for the past year, the restaurant is losing around $40,000 a month, court filings state. Now Casa Bonita needs outside investment and a cash flow once again to save itself.

“The restaurant is in big trouble,” said Jaime Zender, finance professor with the University of Colorado Leeds School of Business. “As it looks now, without some infusion of cash, they would have to sell the building to satisfy their longterm debt.”

Put another way: The bankruptcy filing is Casa Bonita’s latest (and greatest) sign of life.

Last month, the restaurant’s website announced simply that it would be reopening soon days after a group of local Casa Bonita fans launched an independent “Save Casa Bonita” fundraising campaign. Those fans said they would also be open to working with new investors in order to preserve the iconic business.

Their GoFundMe campaign has raised just over $16,000 to date, and a rally to continue the fundraiser’s momentum will take place in front of the Lakewood restaurant this coming Saturday.


Voir la vidéo: Hostess CHOCOLATE TWINKIES Review