sn.mpmn-digital.com
Nouvelles recettes

Crevettes séchées avec salsa de melon

Crevettes séchées avec salsa de melon


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Ingrédients

  • 6 grosses crevettes crues, décortiquées, déveinées
  • 4 cuillères à café de jus de citron vert frais
  • 2 cuillères à café de jerk ou de mélange d'assaisonnement à la caraïbe
  • 3/4 tasse de melon miel en dés
  • 1/4 tasse de coriandre fraîche hachée

Préparation de la recette

  • Préparer le barbecue (à feu moyen). Mélanger les crevettes, l'huile, 2 cuillères à café de jus de lime et le mélange d'assaisonnement jerk dans un bol moyen. Laisser mariner 10 minutes.

  • Pendant ce temps, mélanger le cantaloup, le miellat, la coriandre, l'oignon rouge et les 2 cuillères à thé de jus de lime restantes dans un bol moyen. Assaisonner la salsa au goût avec du sel et du poivre.

  • Enfiler les crevettes sur des brochettes en métal. Griller jusqu'à ce que le centre soit opaque, en badigeonnant occasionnellement de marinade, environ 5 minutes. Servir avec de la salsa et des quartiers de lime.

Recette de Melanie Barnard, Brooke DojnySection des critiques

TRAITEUR L.M. TOWNSEND

Consultez nos menus Cocktail Buffet pour des idées supplémentaires pour un événement “Stations”,
ou parmi les suggestions suivantes. Nous sommes également heureux de concevoir sur mesure
une station basée sur votre patrimoine culturel, les aliments de votre destination de voyage préférée,
recettes de famille chéries, ou tout autre thème que vous pouvez imaginer.

Les prix indiqués sont par personne, 75 personnes minimum.
Prix ​​légèrement plus élevés pour les petits groupes.
Certains articles peuvent ne pas être disponibles pour les petits groupes.

STATION DE SCULPTURE
Assisté par le chef et servi sur des petits pains

Filet de Boeuf, Sauce Raifort 5$

Surlonge de boeuf, sauce au raifort 4 $

Poitrine de Boeuf, Sauce Barbecue 5$

Dinde rôtie, relish aux canneberges fraîches 3 $

Jambon Cuit au Miel, Moutardes 4 $

Longe de Porc Grillée, Sauce Chutney $3.50

Saumon Poché, Sauce Aux Herbes $4

STATION DE PÂTES
Préparé sur commande et servi avec du parmesan râpé, du pain à l'ail, des gressins.
Choisissez une sauce 4 $ Deux sauces 5 $ Trois sauces 6 $

Penne, Fusilli, Bowties, Raddiatore ou Orcchiette avec

Sauce Alfredo avec prosciutto et petits pois

Asperges, crème et parmesan

Crème de Gorgonzola aux Pistaches

Puttanesca aux tomates, anchois, câpres et olives

Primavera aux Légumes du Marché

Amaticiana épicé avec saucisse sucrée

Marinara aux légumes rôtis

Tomate Prune au Basilic, Vodka et Crème

Fruits de mer à l'ail, vin blanc et huile d'olive (+$1)

Homard, crème et herbes du jardin (+4$)

Ajouter des gâteaux de risotto à la sélection de pâtes (+ 2 $)

BAR À RISOTTO 6 $
Risotto au fromage avec garnitures ajoutées par les invités

Oignons Caramélisés, Champignons Sautés, Parmesan,
Salsa de tomates, poivrons rôtis, oignons verts,
Râpé de Poulet, Petites Crevettes, Herbes Fraîches

STATION DE SALADE
Salades servies avec du pain français et du beurre

Salade César 3 $ avec Poulet 4 $ Crevettes 6 $

Petits légumes verts avec sélection de garnitures et vinaigrettes 3 $

Choix de trois salades des menus du dîner 6 $

Paniers Phyllo remplis de verdure
Les invités ajoutent des garnitures, des fromages et des vinaigrettes

BAR À SALADE MARTINI
Choisissez Un 5 $ Deux 6 $ Trois 7 $
Trois cocktails Shaken servis dans des verres à Martini avec des baguettes

Le Saki: Nouilles Japonaises, Vinaigrette Thaïlandaise Aux Cacahuètes, Légumes Asiatiques, Râpé De Poulet

Le cosmos: Petites Légumineuses Locales, Canneberges Séchées, Crumbles de Fromage de Chèvre,
Maïs Précoce Rôti, Amandes Sucrées, Vinaigrette Vodka Cranberry

Le Mojito: Poitrine de Poulet Tabasco Tequila, Râpé de Romaine,
Poivrons rouges rôtis, bâtonnets de tortilla, tomates raisins, vinaigrette menthe-lime

STATION DE CRÊPE
Crêpes françaises remplies à la commande
Choisissez Un 4 $ Deux 6 $ Trois 8 $

Sauce Poulet, Champignons et Mornay

Fromage Pommes et Sauce Rhum

Fraises et chantilly

Nutella et chantilly

Chocolat mi-amer et crème fouettée

STATION DE SOUPE
Soupes servies avec pain à l'ail et sélection de craquelins
Choisissez Un 4 $ Deux 6 $ Trois 8 $

Soupe Succotash au Bacon

Soupe aux haricots noirs avec garnitures

Bisque de courge d'automne aux pommes

Oignon de printemps crémeux au fromage de chèvre

Champignons Sauvages au Xérès

Soupe Thaï à la Citronnelle avec Poulet

Saucisse fumée aux crevettes et au chorizo

Chaudrée de palourdes de la Nouvelle-Angleterre ou de Manhattan

Soupes froides : Vichyssoise, Gaspacho, Silver Queen
Soupe De Maïs, Concombre Menthe, Cresson, Carotte Au Curry, Pastèque, Betterave

STATION DE SOUPES DE PLUSIEURS COULEURS 7 $
Servi dans des soupières en verre, entouré d'une couronne de légumes du marché et de verdure,
présenté en verres à shot et mini verres à martini (location de verres supplémentaires requise)
Choisissez quatre
Vichyssoise de maïs blanc, gaspacho, concombre menthe,
Cresson à l'aneth, carotte au curry, pois de printemps,
Cantaloup, melon miel et pastèque

BARRE MARTINI À LA PURÉE DE POMMES DE TERRE 5 $
Ajouter des patates douces (+$1)
Purée de pommes de terre crémeuse servie dans un verre à Martini (location supplémentaire requise)

Variété de garnitures : bacon émietté, crème sure, beurre doux,
ciboulette, fromage bleu émietté, noix de pignola, pacanes grillées, salsa de tomates,
Poivrons doux, fromage parmesan, cheddar du Vermont râpé

GARE INDIENNE
Servi Avec Pappadums, Nan, Raita Et Riz Basmati
Choisissez Un 5 $ Deux 7 $ Trois 9 $

Curry de poulet à la noix de coco

Curry de légumes au gingembre et au safran

STATION DE GUMBO ET GRITS
Choisissez Un 5 $ Deux 7 $ Trois 9 $

Jambalaya au poulet et à la saucisse d'andouille dans une tasse

Crevettes et Jambon Gumbo dans une Coupe

Mini sandwichs muffuletta de la Nouvelle-Orléans

Mini-sandwichs aux huîtres Po'Boy

Crevettes aux épices cajun, rémoulade et beurre fondu

Doigts de poulet frits au babeurre, trempette barbecue aux arachides

Hushpuppies à la Chair de Crabe, Rémoulade Cajun

Porc effiloché au barbecue Carolina sur mini petits pains mous avec salade de chou

Gruau de cheddar avec trois garnitures : saucisse d'andouille, crevettes créoles, pacanes grillées

STATION D'ALIMENTS CONFORT
Choisissez Trois 5 $ Quatre 7 $ Cinq 9 $

Macaroni et fromage dans une tasse de Demitasse

Petits gâteaux farcis, glaçage à la purée de pommes de terre

Mini pizzas au cheddar et au bacon

Mini curseurs cheeseburger

Doigts de poulet frits au babeurre

Mini hot-dogs, ketchup maison et moutarde d'école

STATION DE JEU 10 $
Le nombre minimum d'invités peut s'appliquer

Goûts de la nature : Caille grillée, Magret de canard grillé,
Truite Fumée, Boulettes de Buffle et Cerf Grillé
Jeux Sauces et Rondes de Pain Français

GARE DE L'ÎLE
Servi avec baguettes françaises, présentoir de fruits des Caraïbes et chips de plantain
Choisissez Deux 7 $ Trois 9 $

Beignets de Conques, Trempette Rémoulade

Fruits de mer des îles grillés aux herbes $Prix du marché

Brochettes de poulet, de boeuf ou de porc séchées

Baguette Arroz Con Pollo

GARE MEXICAINE
Servi avec croustilles et garnitures nachos
Choisissez un à 6 $, deux à 9 $, trois à 12 $

Fajitas : Poulet ou Boeuf, Tortillas Chaudes

Taupe De Dinde, Tortillas De Maïs Croustillantes

Mini tamales au poulet ou au porc au barbecue et au fromage cojita

GARE DU MOYEN-ORIENT 6 $
Servi avec des triangles de pita

Houmous et Baba Ghanoush aux pignons de pin grillés

Falafel avec sauce au yaourt et à la menthe

Côtelettes d'agneau grillées aux épices taboulé (+$2)

GARE ASIATIQUE
Servi avec des biscuits Fortune et des baguettes :
Choisissez Un 4 $ Deux 6 $ Trois 8 $

Assortiment de boulettes et potstickers, trempette aux oignons verts teriyaki cuits à la vapeur et frits

Rouleaux d'été, trempette au chili doux

Nouilles Lomein au poulet, porc, boeuf ou légumes dans une boîte à emporter

Riz frit aux crevettes et saucisses chinoises dans une boîte à emporter

Assortiment de sushis, wasabi, gari et soja sucré

Satays de Poulet au Curry Vert, Sauce aux Cacahuètes

STATION DE SUSHI 5 $
Servi avec wasabi, sauce soja et gingembre mariné au gari

Thon, Saumon ou Escolar Sushi

RÉCOLTE DU MAS D'ÉTÉ
Saisonnier
Choisissez Trois 4 $ Quatre 5 $ Cinq 6 $

Épis de Maïs, Beurres Aromatisés

Muffins au maïs et poivrons, beurre d'érable au miel

Pudding de maïs au fromage en coupe Demitasse

Shooters Vichyssoise au Maïs Blanc

Tacos à l'avocat et au poivre dans des tortillas de maïs croustillantes

STATION DE CHURRASQUERIA BRÉSILIENNE
Viandes grillées épicées servies avec riz jaune et haricots noirs, sauce chimichurri et chips de plantain
Choisissez Un 8 $ Deux 10 $

Surlonge grillée aux épices, longe de porc au barbecue,
Filet de porc rôti au feu, rôti de bœuf à trois pointes

STATION DE GRIL SATAY
Servi avec choix de trois salsas ou sauces
Choisissez une brochette 5 $ Deux 7 $ Trois 9 $

Brochettes Satay
Fruits de mer, poulet, surlonge de boeuf, longe de porc ou agneau

Sauces et salsa
Salsa de piment rouge à l'ananas
Salsa Papaye Mangue
Sauce à Steak Ancho
Salsa de maïs à l'avocat
Salsa de tomates poblano rôties
Salsa de maïs aux tomates
Sauce barbecue aux arachides et au chili rouge
Sauce crémeuse à l'avocat et au chili vert
Sauce Chimichurri Argentine
Sauce chamoula à la coriandre et aux poivrons rouges d'Afrique du Nord
Sauce au yogourt indien au concombre et à la menthe

STATION DE TAPAS 8 $
Servi avec des tranches de pain français et de l'huile d'olive espagnole

Variété de saucisses espagnoles tranchées
Jamon espagnol sur un stand, comprend le sabot (100 personnes minimum)
Anchois Blancs Frais, Sardines, Olives, Poivrons, Amandes Espagnoles
Fromage Manchego
Crevettes à l'ail avec sauce au persil
Calamars marinés

STATION DE LIVRAISON DE NEW YORK 6 $
Servi avec des tranches de seigle miniature et de pumpernickel, petits rouleaux,
Demi cornichons aigres à l'aneth, salade de chou, moutardes

Corned Beef, Pastrami ou Dinde Sculpté
Fromage Suisse râpé

GARE ALLEMANDE
Une sélection de Wursts Vapeur, Choucroute au Four et Moutardes Rouleaux de Boulangerie,

STATION D'OMELETTE 6 $
Préparé sur commande avec une variété de garnitures :

Saucisse, Bacon, Jambon, Crevettes, Saumon Fumé,
Haricots noirs, tomates, salsa, oignons verts, oignons rouges,
Champignons, Poivrons Rôtis, Cheddar, Suisse, Feta

FONTAINE AU CHOCOLAT $5
Fontaine de Chocolat Fondu avec Dippers
Gâteau jaune, fraises, ananas, biscuits Graham, bretzels, guimauves

BARRE SUNDA GLACE 3 $
Crème glacée à la vanille et au chocolat avec garnitures à ajouter :

Noix hachées, cerises au marasquin, sauce caramel au beurre, morceaux de barre Heath,
Paillettes De Chocolat, Sauce Au Chocolat, Mini Guimauves,
Oreos écrasés, chantilly

BAR À CHAMPAGNE ET SORBET 5 $
Un choix de trois sorbets dans un verre à vin, garni de vin mousseux
ou Cidre Mousseux Et Fruits Frais
Choisissez trois

Mangue, Citron, Framboise, Fruit de la passion, Mandarine, Ananas

STATION DES DESSERTS MANGERS
Choisissez Trois 6 $ Quatre 8 $ Cinq 10 $
Ajouter une station de café 1,50 $

Mini Tartelettes : Key Lime, Baies Fraîches à la Crème Pâtissière, Lemon Curd aux Fraises, Mousse au Chocolat
Profiteroles : Mousse Moka, Mousse Citron, Chantilly Grand Marnier
Mini pâtisseries italiennes : choux, bisous, canolli, canolli au chocolat, biscuits au massepain
Barres de desserts : Noix de pécan, Noix de pécan au chocolat, Brownie aux pépites de chocolat Gâteau au fromage aux framboises et au chocolat,
Cheesecake marbré, Gâteau aux carottes, Citron, Brownies, Blondies
Mini Cheesecakes : Nature ou avec Baies, Chocolat, Citron, Caramel Croquant
Biscuits et cupcakes : toutes les saveurs

STATION DE SHORTCAKE 5 $
Shortcakes traditionnels avec garnitures à ajouter aux invités :

Pommes Caramélisées, Fraises Macérées, Pêches Grand Marnier, Chantilly

BARRE BONBON
Bocaux en verre de différentes formes et tailles, débordant de bonbons
pour correspondre à votre thème. Scoops, sacs de bonbons inclus
Le prix dépend des choix


Un bon mariage commence par une bonne bouffe

Une taille unique ne convient pas à tous

Côtes levées jamaïcaines (Baby Backs!)

Les côtes levées jamaïcaines (Baby Backs!) combinent deux grillades préférées pour faire une entrée délicieuse et savoureuse qui impressionnera à coup sûr.

Ja Mon ! “Je n'aime pas les secousses !” (je n'ai dit aucun gastronome qui se respecte. Jamais.) Vous pouvez le faire au four ou sur le gril. J'aime griller le mien pour cette fumée et ce piquant, mais oui. Parfois il pleut! Cette recette commence par une sauce barbecue de style Jerk, qui peut vous donner toute la saveur que vous voulez sans marinade ni friction.

Sauce Jerk jamaïcaine

Vous m'avez peut-être vu utiliser cette sauce sur d'autres choses, comme le poulet Jerk . C'est vraiment une sauce assez polyvalente!

Cette sauce est une sauce de finition comme la sauce barbecue qui est parfaite pour arroser le poulet, les côtes levées, les côtelettes et les hamburgers. Faites tremper vos hot-dogs grillés dedans pour plus de zazz. Aussi bon comme trempette épicée de type ketchup pour les frites et les quartiers de pommes de terre.

INGRÉDIENTS:

  • 1 tasse de sauce tomate
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja
  • 2 cuillères à soupe de sauce pickapeppa
  • 2 cuillères à soupe de mélasse
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre (vinaigre de cidre)
  • 1/2 tasse de cassonade (ou cassonade Splenda, si vous aimez une sauce sucrée, augmentez à 3/4 tasse)
  • 1 cuillère à café d'ail en poudre
  • 1 cuillère à café de poudre d'oignon
  • 1 cuillère à soupe de gingembre moulu
  • 1/2 cuillère à café de thym séché
  • 1 1/2 cuillères à café de piment de la Jamaïque moulu
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de poivre noir
  • 1 cuillère à soupe de sauce au piment habanero (utiliser 1 cuillère à café pour moins épicé)
  • 1 cuillère à soupe de fumée liquide

MÉTHODE: (et à quel point est-ce facile.)

Étape 1

Fouetter ensemble dans une casserole et laisser mijoter pendant 20-30 minutes ou jusqu'à consistance épaisse.

Ensuite, vous devez préparer vos côtes. Vous aimerez peut-être retirer la membrane à l'arrière, mais beaucoup de gens ne s'en soucient pas. C'est vraiment facile à enlever. Prenez simplement un couteau bien aiguisé et travaillez le bord de celui-ci. Saisissez-le ensuite avec du papier absorbant (pour une bonne prise en main) et retirez-le lentement. Ne tirez pas trop vite ! C'est un peu comme du ruban adhésif. Avez-vous déjà retiré le ruban trop vite et le faire se déchirer pour ne plus jamais retrouver le bord ? Je ne pensais pas. Mais j'ai! rofl ! Mais cher lecteur, il y a toujours une première fois pour que cela se produise. Ils disent que Mercure est en rétrograde en ce moment, quoi que cela signifie. Je sais juste que la merde arrive. Tu sais…

Je trouve qu'il est assez facile de les assaisonner avec du sel, du poivre et de l'ail.

Bien sûr vous pouvez les saumurer.

Bien sûr vous pouvez les faire mariner.

Bien sûr vous pouvez appliquer un frottement sec.

Bien sûr, vous pouvez les arroser ou les essuyer.

Ils sont ton côtes, après tout. dit Nuff.

Peut-être ces pas encore blogué des recettes vous intéresseraient ? Ils sont à moi et je peux en témoigner.

Vous avez peut-être remarqué que j'aime Jerk. Juste les faits, madame.

Moi ? Oui, c'est un fait. Je suis un chilien. Et parfois, je suis ce que je mange.

L'honnêteté prévaut, mais ne me demandez pas de l'admettre deux fois. Pas la partie chilienne. rofl !

D'accord, les préliminaires mis à part, je suppose que vos côtes sont prêtes à partir. Toujours au frigo ? Ils ne sont pas prêts à partir.

Côtes levées jamaïcaines (Baby Backs!) – Options de cuisson à l'extérieur (gril) et à l'intérieur (four) :

Réchauffez-les à température ambiante. Et juste après, démarrez votre gril pour une cuisson indirecte. Ou préchauffez votre four. Je ne peux pas dire ce que vous ferez, et je ne le dirais pas si je le savais. On peut être discret ici sur la tricherie et la cuisson des côtes levées. Eh bien, peut-être que certaines personnes ne peuvent pas gérer ça. Mais c'est votre nourriture, vous en faites ce que vous voulez. Je pense que ce sera bon de toute façon.

Méthode de gril :

Étape 1

A l'aide d'une lèchefrite, préparer un grill pour la cuisson indirecte

Étape 2

Placer les côtes sur la lèchefrite et griller à feu moyen indirect (tester en plaçant votre main sur le feu - vous devriez pouvoir le garder là pendant environ 3 secondes).

Étape 3

Couvrir le gril et cuire pendant 1 1/2 à 1 3/4 heures ou jusqu'à ce que les côtes soient tendres et que la viande se soit légèrement retirée des bords de l'os.

Étape 4

Ajoutez des charbons ou des morceaux de bois supplémentaires pendant la cuisson si nécessaire.

Oh, au fait, vous pouvez aussi les fumer. Utilisez les instructions sur votre fumoir et faites cuire jusqu'à ce qu'elles soient cuites comme dans la méthode de grillade.

MÉTHODE du four :

Étape 7

Cuire les côtes levées à 250°F/121°C pendant 3 heures, puis retirer du four.

Étape 8

Terminer les côtes sur le gril, ajouter la sauce barbecue dès que vous les mettez et griller pendant 6 à 8 minutes ou jusqu'à ce que la sauce prenne. Ou la sauce et remettre au four jusqu'à ce que la sauce épaississe et fige. Votre choix.

Rejoignez mon groupe de recettes sur Facebook pour plus de recettes d'amis blogueurs du monde entier !


Contenu

Dans les sociétés tribales traditionnelles, la cueillette des coquillages, des plantes sauvages, des baies et des graines est souvent effectuée par les femmes. Le bison a toujours été une importante source de nourriture pour les Indiens des Plaines dans la région située entre le fleuve Mississippi et les montagnes Rocheuses.

Les recettes ont d'abord été transmises par la tradition orale. Sur une période de centaines d'années, certaines tribus ont migré vers différentes zones climatiques. Ainsi, au moment où les colons européens ont enregistré ces recettes, la cuisine s'était probablement adaptée pour utiliser des ingrédients locaux. Certains anthropologues proposent que le sud-ouest de l'Est Pueblo, Hopi et Zuni peuvent avoir conservé plus d'éléments d'origine. [6]

Cuisine du pays Modifier

Les aliments traditionnels, au Canada, font référence aux régimes alimentaires traditionnels des peuples autochtones du Canada (connus au Canada sous le nom de Premières nations, Métis et Inuits), en particulier dans les régions nordiques éloignées où la nourriture occidentale est une importation coûteuse et où les aliments traditionnels sont encore utilisés. sur. [7] [8] [9]

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a estimé en 2015 que près de la moitié des résidents des Territoires du Nord-Ouest dans les petites collectivités dépendaient des aliments traditionnels pour 75 % de leur consommation de viande et de poisson dans les grandes collectivités, le pourcentage était plus faible, le pourcentage le plus faible s'appuyant sur les aliments traditionnels (4 %) étant à Yellowknife, la capitale et seule « grande communauté ».

Les aliments traditionnels les plus courants dans la région des Territoires du Nord-Ouest comprennent les mammifères et les oiseaux (caribou, orignal, canards, oies, phoques, lièvre, tétras, lagopède), le poisson (touladi, omble, inconnu (coney), corégone, brochet, lotte ) et des baies (myrtilles, canneberges, mûres, mûres). [dix]

Dans l'est de l'Arctique canadien, les Inuits se nourrissent d'aliments pêchés, chassés et cueillis localement. Cela peut inclure le caribou, le morse, le phoque annelé, le phoque barbu, le béluga, l'ours polaire, les baies et l'épilobe.

La valeur culturelle attachée à certaines espèces de gibier et à certaines parties varie. Par exemple, dans la région de la Baie James, une étude de 1982 a révélé que la viande de béluga était principalement utilisée comme nourriture pour chiens, alors que la graisse, ou muktuk, était un « mets raffiné ». [11] La valeur varie également selon l'âge, les Inuits préférant les phoques annulaires plus jeunes et utilisant souvent les plus âgés pour la nourriture pour chiens. [12]

Les contaminants dans les aliments traditionnels sont un problème de santé publique dans le nord du Canada. Des volontaires sont testés pour suivre la propagation des produits chimiques industriels des émetteurs (généralement dans le sud) dans le réseau trophique du nord via l'air et l'eau. [13]

En 2017, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest s'est engagé à utiliser des aliments traditionnels dans l'hôpital territorial Stanton qui ouvrira bientôt ses portes, malgré les défis d'obtenir, d'inspecter et de préparer des quantités suffisantes de gibier et de plantes sauvages. [14]

Dans le sud du Canada, les aliments sauvages (en particulier les viandes) sont relativement rares dans les restaurants, en raison des règles de conservation de la faune interdisant la vente de viande chassée, ainsi que des règles strictes d'inspection des viandes. Il existe un fossé culturel entre les collectivités rurales et éloignées qui dépendent des aliments sauvages et les Canadiens urbains (la majorité), qui n'en ont que peu ou pas d'expérience. [15]

Cuisine amérindienne orientale Modifier

Les aliments de base essentiels des peuples autochtones des forêts de l'Est ont traditionnellement été le maïs (également connu sous le nom de maïs), les haricots et les courges, connus sous le nom de « les trois sœurs » parce qu'ils ont été plantés de manière interdépendante : les haricots ont poussé les hautes tiges des le maïs, tandis que la courge s'étalait à la base des trois plantes et offrait protection et soutien aux systèmes racinaires.

Le sirop d'érable est un autre aliment de base essentiel des peuples des bois de l'Est. La sève des arbres est récoltée sur les érables à sucre au début du printemps lorsque les nuits sont encore froides. [16] Les contenants d'écorce de bouleau sont utilisés dans le processus de fabrication du sirop d'érable, des gâteaux d'érable, du sucre d'érable et de la tire d'érable. Lorsque la sève est bouillie à une certaine température, les différentes variations des produits alimentaires de l'érable sont créées. Lorsque la sève commence à s'épaissir, elle peut être versée dans la neige pour faire de la tire. [17]

Depuis que les premiers colons de la Nouvelle-Angleterre ont dû adapter leurs aliments aux cultures et aux ressources locales, les influences autochtones de la cuisine algonquienne du sud de la Nouvelle-Angleterre constituent une partie importante de la cuisine de la Nouvelle-Angleterre avec des plats tels que le pain de maïs, le succotash et les Johnnycakes et des ingrédients tels que le maïs. , canneberges et espèces locales de palourdes encore appréciées dans la région aujourd'hui. [18]

Les nations tribales Wabanaki et d'autres peuples des forêts de l'Est ont fabriqué du lait de noix et des préparations pour nourrissons à base de noix et de semoule de maïs. [19] [20] [21]

Cuisine amérindienne du sud Modifier

La culture amérindienne du Sud-Est a constitué la pierre angulaire de la cuisine du Sud depuis ses origines jusqu'à nos jours. De la culture amérindienne du sud-est est venu l'un des principaux aliments de base de l'alimentation du sud : le maïs (maïs), soit moulu en farine, soit chaulé avec un sel alcalin pour faire du hominy, en utilisant une technique amérindienne connue sous le nom de nixtamalisation. [22] Le maïs est utilisé pour faire toutes sortes de plats, du pain de maïs et du gruau familiers aux liqueurs telles que le whisky, qui a été historiquement un article commercial important.

Bien qu'elles soient un aliment de base moins important, les pommes de terre ont également été adoptées dans la cuisine amérindienne et ont été utilisées à bien des égards de la même manière que le maïs. Les Amérindiens ont introduit les premiers Sudistes non amérindiens à de nombreux autres légumes encore familiers sur les tables du Sud. La courge, la citrouille, de nombreux types de haricots, les tomates, de nombreux types de poivrons et les sassafras sont tous arrivés aux colons via les peuples autochtones. Le mot algonquin de Virginie pawcohiccora désigne de la viande de caryer ou une boisson au lait de noix fabriquée à partir de celle-ci.

De nombreux fruits sont disponibles dans cette région. Les muscadines, les mûres, les framboises et de nombreuses autres baies sauvages faisaient partie du régime alimentaire des Amérindiens du Sud.

Bien plus qu'on ne le pense, plusieurs des plats les plus importants des Indiens du Sud-Est vivent aujourd'hui dans la « soul food » consommée par les Sudistes noirs et blancs. Hominy, par exemple, est toujours mangé. Sofkee vit comme du gruau. le pain de maïs [est] utilisé par les cuisiniers du Sud. Beignets indiens. diversement connu sous le nom de « gâteau de houe », . ou "Johnny cake". . Le pain de maïs bouilli des Indiens est présent dans la cuisine du Sud sous forme de « boulettes de farine de maïs », . et comme "hush puppies", . Les Sudistes font cuire leurs haricots et leurs pois des champs en les faisant bouillir, tout comme les Indiens. comme les Indiens, ils salissent leur viande et la fument sur des charbons d'hickory.

Les Amérindiens du Sud-Est complètent traditionnellement leur alimentation avec des viandes issues de la chasse au gibier indigène. La venaison a toujours été un aliment de base important, en raison de l'abondance de cerfs de Virginie dans la région. Les lapins, les écureuils, les opossums et les ratons laveurs sont également communs.

Le bétail, adopté des Européens, sous forme de porcs et de bovins, est également élevé. Outre les parties les plus couramment consommées de l'animal, il est de tradition de manger également des abats tels que le foie, la cervelle et les intestins. Cette tradition perdure aujourd'hui dans les plats emblématiques comme les andouilles, communément appelées chitlins, qui sont les gros intestins frits de la purée de foie de porc, un plat courant dans les Carolines à base de foie de porc, de cervelle et d'œufs de porc. La graisse des animaux, en particulier des porcs, est traditionnellement fondue et utilisée pour la cuisson et la friture. Bon nombre des premiers colons ont appris les méthodes de cuisson des Amérindiens du Sud-Est.

Plats sélectionnés Modifier

    (Chitlin), généralement fabriqué à partir du gros intestin d'un porc, maïs grossièrement moulu utilisé pour faire du gruau, petite boule ronde savoureuse et frite à base de pâte à base de semoule de maïs
  • Beignets indiens, foie de porc, morceaux de têtes de porc, semoule de maïs et épices
  • Sofkee, soupe ou boisson de maïs, aigre [24]

Cuisine amérindienne des Grandes Plaines Modifier

Les peuples autochtones des Grandes Plaines et des Prairies canadiennes ou Indiens des Plaines ont historiquement compté fortement sur le bison d'Amérique (buffle d'Amérique) comme source de nourriture de base. Une méthode traditionnelle de préparation consiste à couper la viande en fines tranches puis à la sécher, soit à feu doux, soit au soleil brûlant, jusqu'à ce qu'elle soit dure et cassante. Sous cette forme, il peut durer des mois, ce qui en fait un ingrédient principal à combiner avec d'autres aliments ou à manger seul.

Une de ces utilisations pourrait être le pemmican, un mélange concentré de matières grasses et de protéines, et des fruits tels que les canneberges, les amélanches, les bleuets, les cerises, les cerises de Virginie et les groseilles sont parfois ajoutés. De nombreuses parties du bison ont été utilisées et préparées de nombreuses manières, notamment : « de la viande bouillie, de la soupe de tripes peut-être épaissie avec de la cervelle, des intestins rôtis, de la viande séchée/fumée, et les reins crus, le foie, la langue saupoudrés de fiel ou de bile ont été consommés immédiatement après une mise à mort." [25]

Les animaux que les Indiens des Grandes Plaines consommaient, comme le bison, le cerf et l'antilope, étaient des animaux de pâturage. Pour cette raison, ils étaient riches en acides gras oméga-3, un acide essentiel qui manque à de nombreux régimes. [26]

Lorsqu'on leur a demandé d'indiquer les aliments de base traditionnels, un groupe d'aînés des plaines a identifié des navets des prairies, des fruits (cerises de Virginie, baies de juin, prunes, bleuets, canneberges, fraises, baies de bison, groseilles à maquereau), pommes de terre, courges, viandes séchées (venaison, bison, carangue lapin, faisan et poulet des prairies) et le riz sauvage comme étant ces aliments de base. [27] Et pemmican.

Cuisine amérindienne occidentale Modifier

Dans le nord-ouest du Pacifique, les régimes alimentaires traditionnels comprennent le saumon et d'autres poissons, les fruits de mer, les champignons, les baies et les viandes telles que le cerf, le canard et le lapin.

Contrairement aux orientaux, les peuples du nord-ouest sont principalement des chasseurs-cueilleurs. Le climat généralement doux a conduit au développement d'une économie basée sur des approvisionnements alimentaires abondants toute l'année, plutôt que sur l'agriculture saisonnière.

Dans ce qui est maintenant la Californie, les glands peuvent être moulus en une farine qui a parfois servi de principal aliment à environ 75 pour cent de la population, [28] et les viandes séchées peuvent être préparées pendant la saison sèche. [29]

Cuisine amérindienne du sud-ouest Modifier

Les Puebloans ancestraux de la région actuelle des Four Corners aux États-Unis, comprenant l'Arizona, le Colorado, le Nouveau-Mexique et l'Utah, pratiquaient initialement une agriculture de subsistance en cultivant du maïs, des haricots, des courges, des graines de tournesol et des pignons de pin du pin, et la viande de gibier, y compris la venaison et la cuniculture, et les poissons d'eau douce tels que la truite fardée du Rio Grande et la truite arc-en-ciel sont également des aliments traditionnels dans la région.

Les Puebloans ancestraux sont également connus pour leur vannerie et leur poterie, indiquant à la fois un surplus agricole qui devait être transporté et stocké, et la cuisson en pot d'argile. Des meules ont été utilisées pour moudre le maïs en farine pour la cuisson. Les fouilles archéologiques indiquent une domestication très précoce des dindes pour l'alimentation.

La nouvelle cuisine mexicaine est fortement enracinée dans les traditions culinaires Pueblo et Hispano, et est une cuisine répandue dans le sud-ouest américain, elle est particulièrement répandue au Nouveau-Mexique.

Le 2002 Aliments des nations indiennes du sud-ouest a remporté un James Beard Award, le premier livre de cuisine amérindien ainsi honoré. [30] [31] Les éditeurs avaient dit à l'auteur, Lois Ellen Frank, qu'il n'y avait pas de cuisine amérindienne. [32]

Cuisine indigène de l'Alaska Modifier

La cuisine indigène de l'Alaska se compose d'aliments riches en nutriments tels que le phoque, le poisson (saumon) et l'orignal. Parallèlement à cela, les baies (airelles) et les œufs d'oiseaux sont traditionnellement consommés par les autochtones de l'Alaska. [33]

Le phoque, les morses et l'ours polaire sont le gros gibier que chassent les autochtones de l'Alaska. Le petit gibier comprend le corégone, l'omble chevalier, le lièvre arctique et le lagopède.

En raison des conditions météorologiques, les plantes comestibles comme les baies ne peuvent être consommées qu'en été, de sorte que les gens ont un régime très riche en graisses et en protéines, mais pauvre en glucides.

Le gibier qui est chassé est également utilisé pour l'habillement. Les intestins des grands mammifères sont utilisés pour fabriquer des vêtements imperméables et la fourrure de caribou est utilisée pour fabriquer des vêtements chauds. [34]


Berkeley : Flavah Island Cafe - Petit-déjeuner jamaïcain, essoreuses, galettes, festival et crevettes à l'ail avec concasse de tomates au basilic

La soul jamaïcaine est partie et le funk aussi. Le restaurant a un look plus propre et plus contemporain. Les tables sont toutes assorties, le sol a été refait et il n'y a pas d'exposition d'art rotative, seulement les murs de briques.

L'île Flavah se trouve maintenant à cet endroit à côté du local 123. Dimanche, ils commenceront le petit-déjeuner avec quelques articles de petit-déjeuner américains standard à bas prix tels que

2,99 $ - Stax de crêpes - quatre crêpes garnies de baies fraîches et un choix de saucisse de poulet au basilic ou de bacon de dinde

Le menu indique également "Choix quotidien des favoris du petit-déjeuner Jaimaican (les prix varient)"

Je posterai le menu dans la première réponse

Bien qu'il y ait encore quelques articles de table à vapeur, le buffet de choix de la soul jamaïcaine est fini.

Aujourd'hui, j'ai eu la chèvre au curry et une bière au gingembre

La bière au gingembre non gazeuse était très bonne avec une belle saveur de gingembre et une brûlure.

Le curry de chèvre était vif avec des épices. Il y avait des morceaux de chèvre avec os de la taille d'un ragoût de bœuf. Il est venu avec quatre tranches de plantains frits standard, une salade de chou aux carottes assaisonnée d'huile et de délicieux haricots et riz qu'ils recouvrent d'une sauce verte si vous le souhaitez. Bien qu'il y ait eu une utilisation libérale de l'huile, c'était un déjeuner savoureux. Mes lèvres picotent et ma langue est encore chaude d'épices.

J'ai aperçu les galettes jamaïcaines que quelqu'un avait commandées. Ils avaient l'air bien.

Le menu indique que les spinners sont des boulettes jamaïcaines traditionnelles. Ils sont servis avec la queue de bœuf braisée.

Ils ont dit qu'ils étaient sous une nouvelle direction, mais je me suis un peu perdu sur ce que cela signifiait. S'il y avait de nouveaux propriétaires ou juste une nouvelle direction.

Café de l'île de Flavah
2057 avenue San Pablo
Berkeley, Californie
(510) 704-4083

Les heures
Tous les jours : de 7 h 30 à 20 h tous les jours (cependant, comme ils viennent d'ouvrir, j'appelle pour vérifier)


Crevettes séchées avec salsa de melon - Recettes

Excellent avec des craquelins assortis.

Torte au fromage à la gelée de poivre

(Ce n'est pas sucré, et ce n'est pas un dessert.) Vraiment bon servi avec des craquelins.

Guacamole des Caraïbes

Servi épicé ou moyen avec des lanières de tortilla.

Trempette à sept couches

Servi avec des frites, cet apéritif contient une trempette aux haricots, un mélange d'avocats écrasés, de la laitue râpée, des olives noires, des tomates en dés, un assaisonnement pour tacos, de la crème sure et du fromage râpé. Pour au moins 20 personnes.

Plateau de divers fromages et craquelins

Plateau de crudités diverses

Cocktail de crevettes

Servi avec une sauce cocktail épicée.

Pate de foie de volaille

Cuit avec des échalotes, de l'eau de vie de pomme et diverses épices, puis refroidi au réfrigérateur. Servi avec des craquelins de riz.

Trempette aux épinards et châtaignes d'eau

Servi dans une grosse boule de pain (pumpernickel, seigle ou français) avec des morceaux de pain à l'extérieur pour tremper.

Ufs farcis des îles

Bâtonnets de céleri farcis

La farce se compose de fromage bleu ou de gorgonzola mélangé à de la crème sure et des noix.

Trempette au crabe et aux amandes

Garni d'amandes brûlées et servi en bouillonnant avec des craquelins.

Mini Boulettes De Viande Chaudes

Crevettes frites à la noix de coco avec trempettes à l'orange et aux épices

Filets de poulet à la noix de coco avec trempettes à l'orange feu et aux épices

Dinde hachée et Fillos au basilic

Champignons farcis à la saucisse ou à la chair de crabe

Mini gâteaux au crabe

Filet mignon

Beurre riche en herbes sur mini toast garni de filet grillé juteux et garni d'un lit de cresson.

Poulet Teriyaki/Ail sur une Brochette

Servi avec une sauce aux arachides.

Chaussons aux épinards et au fromage

Asperges enrobées de Fillo avec Fromage Asiago

Porte-monnaie pomme caramel et fromage de chèvre

Pimenter les choses avec les assaisonnements/épices Jerk

L'assaisonnement Jerk est aussi populaire dans les îles que le rhum et le reggae. Il se parfume avec une combinaison intense et épicée d'oignons verts, d'oignons, de thym, de piment jamaïcain et de piments écossais ardents qui parfume le poulet ou la viande pour une explosion de saveur!

Rôti de côtes désossé à la jamaïcaine

Une coupe tendre et juteuse de faux-filet de première qualité incrustée de poivre noir moulu et d'épices jamaïcaines cuites au four pour libérer une abondance de saveurs. Servi avec des échalotes dans une sauce au vin rouge.

Rôti De Porc Jerk

Un autre plat signature de Stir It Up, ce porc est mariné dans un délicieux mélange d'herbes et d'épices jamaïcaines traditionnelles. Habituellement servi avec des patates douces et une salade.

Ragoût de boeuf jamaïcain

En cubes et bien sautés dans une sauce spécialement assaisonnée avec des légumes. Servi sur un lit de riz & petits pois avec salade.

Boulettes de viande épicées

Boeuf haché assaisonné d'épices jamaïcaines spéciales et servi avec des légumes dans une sauce délicieuse. Des plats d'accompagnement de riz, de haricots et d'une salade composée constituent un excellent ajout à ce repas.

Ragoût à la queue de boeuf

Ce choix traditionnel est très satisfaisant, cuit lentement avec des épices jamaïcaines, assaisonné généreusement d'herbes et servi dans une sauce épaisse à la viande avec des haricots beurre.

Crevettes/poulet au curry jamaïcain

Crevettes tigrées, nettoyées et déveinées, ou poulet cuit à la vapeur dans un curry jamaïcain piquant avec des légumes tendres. Le plat peut être préparé chaud, épicé ou doux - à vous de choisir. L'eau à la bouche et alléchante.

Poulet Fricassé

Poulet mijoté dans une sauce épicée et des légumes, composé de chocho (courge jamaïcaine), de carottes et de pommes de terre. La façon la plus populaire de cuisiner le poulet en Jamaïque et généralement servie avec du riz, des haricots et des bananes plantains.

Poulet grillé au barbecue

Cuit au four avec assaisonnements jerk et sauce barbecue. Le riz et les vermicelles accompagnent agréablement ce plat.

Poulet à l'ananas

Cette délicieuse variante du piquant et épicé au sucré et fruité emmène vos papilles gustatives dans une croisière légère vers les îles des Caraïbes. Des choix de poitrine ou de quartiers de poulet sont combinés avec des morceaux d'ananas ainsi que des poivrons rouges et verts pour créer une sauce pas comme les autres - piquante, mais sucrée. Un rêve d'amateur de fruits devenu réalité.

Ragoût de pois

Ne vous laissez pas berner par le nom. ce n'est pas un plat végétarien. The real Jamaican stew peas does contain red kidney beans (or peas, as the Jamaicans call them), but the real main ingredients of this tantalizing entree is stewed beef and pig&rsquos tail. When cooked perfectly, the beef in this dish is amazingly tender and flavored with pork from the pig&rsquos tail. This is as authentic as it gets. This dish is usually served with white rice to absorb all the flavors in the gravy and the plantains to add that needed sweet component to the meal. Absolument délicieux!

Curry Goat (spicy or mild)

Curry goat is of one of Jamaica&rsquos most popular dishes, traditionally prepared on special occasions. The authentic curry goat is, of course, made with goat meat using only the best Jamaican curry blended with a variety of unique Jamaican spices, cooked with potatoes and made spicy with scotch bonnet peppers to create this mouth watering Jamaican tradition. This dish will surely make your taste buds jump for joy!

Leg of Lamb with Callaloo or Spinach and Feta Cheese

Butterflied leg of lamb, filled with spinach and feta cheese and slivered garlic and rosemary. Served with a salad of wild greens vinaigrette and sour cream mashed potatoes. An elegant dish and a favorite on the Islands, especially for the holidays!

Seashore Salmon

A large succulent Alaskan salmon steak prepared with the most delicate care. Marinated in spices with an orange and herb marinade, and then grilled to perfection.

Spicy Creole Shrimp

How lucky can you be! A hearty helping of peeled and deveined shrimp combined with fresh green and red peppers, onions, basil and chives that are tossed in a rich blend of spices and herbs.

Fish Carnival

Scrod or tilapia are great in this meal. Lightly fried and cooked in tomatoes, onions, parsley and Jamaica&rsquos own scotch bonnet peppers. Served in a delicious sauce.

Baked Stuffed Sole

Stuffed with a combination of shrimp and crab, and flavored with Jamaican seasonings. Baked and served with a light white sauce. Excellent with rice and vermicelli or sweet potato casserole.

Plantains

A staple of the Caribbean cuisine, these bunch fruits of the banana tree come in many varieties, from tiny finger bananas (figis) to large, black-skinned plantains. Usually regarded as a vegetable, the larger plantains are ripened and sweet, lightly fried to a golden brown. A traditional accompaniment to meats.

Rice & Red Beans

Served with most entrees, this island staple is cooked in a coconut-based sauce.

Casserole de patates douces

Baked with a sweet orange butter and topped with clementines.

Purée de pomme de terre

Blended with butter and sour cream and a sprinkle of parmesan.

Sauteed Callaloo

A vegetable closely resembling spinach in appearance and flavor. Sauteed with onions, tomatoes and a bit of scotch bonnet for a flavorful and healthy addition to any meal, giving an unmistakable traditional Caribbean flavor.

Cabbage Cook Up

Cabbage steamed with carrots, onions and pepper, blended with spices. Vraiment delicieux!

Homemade Macaroni & Cheese

Who doesn&rsquot love mac &lsquon cheese - kids favorite to adult comfort food. Made with the freshest ingredients.

Old-Thyme Favorite &ndash Chicken Soup

Thick, hearty and filled with an abundance of fresh vegetables and based with pumpkin or squash with a kick of scotch bonnet pepper.

Beef Soup

Pumpkin based soup filled with meat and fresh vegetables, with our own special flavors of the island. If you&rsquore a meat lover, this is a sure hit.

Jamaican Pepperpot Soup

The main ingredient is callaloo (similar to spinach), steamed with okra, kale and Jamaican squash (chocho), flavored with ham hock or beef, and spiced with our special seasonings.

A medley of tossed fresh garden vegetables, topped with a generous portion of a light citrus vinaigrette.

Mediterranean Salad

With tomatoes, olives feta cheese and Greek dressing.

Traditional Caesar

topped with imported Parmesan cheese and fresh croutons.

Mesclun Greens

Served with teardrop tomatoes and a balsamic vinaigrette.

Salade de pommes de terre

Homemade with a special zing.

Salade de pâtes

Made with chicken sausage, fresh basil, cherry tomatoes and assorted peppers and parmesan cheese.

SUGAR AND SPICE AND EVERY-

Fruit Boat

Beautifully arranged fresh fruit in a boat-platter.

Watermelon Boat

A fresh watermelon overflowing with pineapple, cantaloupe, honeydew melon, red and green grapes, and strawberries.

Tropical Bread Pudding

Pineapple Upside Down Cake

Peach and Mango Cobbler

Un gâteau à la noix de coco

With a cream cheese and coconut topping.

Chocolate Trifle

Layers of chocolate cake with vanilla pudding and homemade whipped cream, topped with cinnamon sugar.

Jamaican-Me-Crazy Trifle

Layered with pound cake, guava jelly and fruit cocktail, and blended with Jamaican Rum Cream or Jamaican Rum. Topped with whipped cream and sliced bananas.

The Hard Way

Planter&rsquos Punch

Great with blend of Jamaican rum, both dark and light. This conjures up warm sensations of the sunny island. Served with slices of oranges and complemented with a wedge of lime.

Pina Colada with Coconut Rum

Jamaican Red Stripe Beer

Jamaican Shandy

Combination of ginger ale and a blend of Jamaican Red Stripe. Different but exciting to the taste buds!


Low FODMAP Jamaican Jerked Chicken Salad

1. In a large bowl, stir together thyme, black pepper, allspice, and 1/2 tsp of salt. Stir in 2 tbsp of the vinegar, 1 tbsp of the mustard and the brown sugar and mix well. Add the chicken, rubbing the mixture into the chicken. Couvrir et réserver.

2. In a separate bowl, whisk together the remaining 2 tbsp vinegar, 1 tbsp mustard, 1/4 tsp salt and the oil. Add the pineapple, kiwi fruit, pepper and radish, if using. Mélanger pour combiner.

3. Preheat a medium grill. Grill the chicken, 5cm from the heat, for 5–7 minutes on each side or until cooked through.

4. When cool enough to handle, slice the chicken on the diagonal. Add the warm chicken to the salad and serve immediately.

If you can't get mooli radish (it looks like a thin, smooth, white parsnip), use sliced red globe radishes for a crisp texture. Alternatively, look out for jicama (yam bean). This root vegetable from Central America looks like a turnip. It has a crisp, juicy texture and is good raw, peeled and sliced into salads.


Everything heavenly at Sugar Mill

WESTERN BUREAU: Half Moon Sugar Mill's executive chef, Christopher Golding, awoke the senses with an offering of escoveitch salsa, pumpkin cream cheese and jerked eggplant sauces instead of butter, last Thursday night during the reopening of his fine-dining restaurant.

Primed to take foodies on a culinary journey during the Gleaner-sponsored Restaurant Week, come November 14 to 22, Golding gave RW Ambassador Douglas Gordon of OceanStyle fame and his wife, Arla, a sneak preview of what diners should expect during the week.

As if the delectable jerk chicken spring roll with pineapple papaya slaw and the smoked marlin and shrimp symphony were not enough to open the appetite, the award-winning chef unveiled a bite-size palate stimulator tagged Amuse Bouche, as a precursor to the flavourful sorrel purée, corn-fried melon, chive and Dijon mustard that played host to the seafood appetiser.

Of the two main appetisers, Gordon described how the sauce complemented the jerked chicken spring roll as a mix between tangy and sweet. "A perfect balance. In fact, although it has a lot of flavours, it's not too much and would be brilliant either with or without the sauce."

A robust conch and crayfish chowder soup with herb wafer and micro greens gets top points for reaching the spot of no return and was one of the most memorable dishes on this menu. Beautifully placed in the middle of the culinary excitement, it was Chef Golding's entrée selections that proved his prowess in the kitchen.

Obviously allowing his creative juices to roam freely, the Sugar Mill chef has selected to offer at least one very healthy entrée among the three from which to choose.

There is a black mint and ortanique poached chicken breast, which is "quite an interesting dish," said Gordon in-between tasting his wife's duo of pork, which is actually an allspice dusted pork medallion and jerk pork leg, served with plantain hash, garnished with pineapple rum and sorrel chutney.

Gordon complimented the chef on preparing a chicken breast that was succulent and flavourful, not dry, while Arla had a lot to say about the pork. "A good combination of the different types of pork. The sorrel chutney was excellent so was the pineapple rum sauce. The chef seems to like to play with tangy and sweet."

A mouth-watering quinoa bacon-crusted snapper fillet, perched on an annatto curry broth, crabmeat, cow peas and cherry tomatoes, vegetables and sweet potato curls is the third option on this delightful Restaurant Week menu.

Sinfully decadent is the only way to describe the white chocolate and pumpkin bread pudding, garnished with pumpkin seed brittle, whipped honey mascarpone and caramel sauce.

Is there a dish you shouldn't have at Sugar Mill during Restaurant Week? Absolument pas. In fact, go as often as you can, not only for the food, but also for the ambience at this 50-year-old restaurant.


Review: Past is present at Runyon's in Coral Springs

Walk into Runyon's, and you feel as if you're stepping into a comfortable pair of shoes. An old, expensive pair of shoes. At first, you're buoyed by the throwback atmosphere: the grand piano in the front room, the handsome dark-wood bar, the clubby feel in the back dining rooms. Anniversaries and birthdays are duly noted on a chalkboard by the front door. But then, after paying plenty for a meal that's solid but never soars, you wonder if it's time for these shoes to get a resoling.

Consider, for example, the shrimp Caparrelli appetizer ($14), a menu mainstay that has been around nearly as long as the restaurant itself (32 years). It arrived with promise: Three jumbo shrimp, stuffed with provolone, wrapped in prosciutto, baked with garlic and bread crumbs, sprinkled with parsley, adorned by a half lemon with a squeeze net.

It looked appetizing. But the taste was … a bit tired.

Were the shrimp a day too old, or was the prosciutto slightly off? It's not that I thought the dish should be put to sleep. I just wished it could be reawakened.

It's a feeling I had often on a recent visit, my first in a long time. Runyon's has a nice assortment of steaks, fish, seafood, specials and sides, but nothing that made anyone in my group go, "Wow." For this kind of money, you want "wow." There are some offerings for the value-conscious: a $12 lunch menu and happy hours with light bites from 3 to 6:30 p.m.

Nostalgia looms large here, with hundreds of photos of visiting celebrities and athletes lining the walls. I have some fond memories of the place, including drinking with former Florida Panthers coach Doug MacLean the night he got fired. Runyon's opened in 1984, back when Coral Springs was developing and this western stretch of Sample Road was two lanes. Founder Jack O'Connell figured the growing, prosperous suburb needed a quality steakhouse to match, a place for special occasions and well-heeled regulars.

Now, Runyon's is in transition. O'Connell, an old-time Irish restaurateur and raconteur, has handed over day-to-day operations to his daughter Ryan and her husband, Kevin O'Connor, a restaurant veteran who started here as a busboy. The chef, Ricardo Flores, arrived a year ago. The challenge will be drawing a new generation while respecting and freshening the past.

"Runyon's opened when I was 10 months old. It means everything to me," Ryan O'Connor says. "We have customers who've been coming since I was a baby, but we also want to put our own twist on it."

Kevin O'Connor says they plan "a retro renovation" starting this summer, adding more small plates and updating the menu and patio area. "I want to get more of the millennials and Gen-Xers, make it so people in their 30s don't have to drive east," he says. "But we don't want to lose the feel of what got us here."

On the weeknight I visited, there was a decent crowd in the front piano room, where my group sat. Service was friendly, but careless. Our waiter introduced himself by name, but never offered or brought a bread basket. Later in the meal, water glasses sat unfilled. On the bright side, we sipped perfectly chilled martinis, and nibbled happily on the accompanying bleu-cheese stuffed olives.

The escargot ($12), a retro classic, featured buttery snails nestled in mushroom caps and bathed in garlic, served with toasted mini baguettes. The garlic didn't pack any punch. A pan-sautéed soft-shell crab ($15) was good and crispy, but again the garlic butter sauce lacked oomph. Many dishes were bland and underseasoned, something Kevin O'Connor says is by design for a clientele that skews older.

At least, the Classic Caesar salad ($9) had some lemony tang, but the romaine leaves were overdressed. We asked for anchovies, and we got them — a generous salty mound on top.

Too bad salt didn't make its way to the 28-day dry-aged 16-ounce Prime New York strip steak, a special that came in at a whopping $59. It was served perfectly medium-rare, as ordered, and had nice texture. It was obviously a quality piece of meat. But it didn't get proper seasoning before cooking, a sin. The beef was topped with grilled cipollini onions and served with whole roasted fingerling potatoes that were languid, not crispy. A side order of steamed spinach ($7) was unremarkable.

The jerked swordfish special ($41) was covered with a tropical fruit salsa and served with wild rice pilaf and asparagus. I'm usually not a fan of fruit with fish, but the mango and melon bits complemented the juicy seared fish. The biggest issue again was seasoning, a tame and underwhelming jerk.

Veal Parmesan ($36), also a special, was satisfying, a hefty yet tender piece of lightly fried breaded veal baked with cheese melted just short of golden brown and a velvety tomato sauce, accompanied by a mound of pappardelle.

Most desserts are housemade, including a crème brulee ($8.95) that had good, custardy flavor but was pulled from the refrigerator, its caramelized top layer not even freshly touched up with a kitchen torch. Key lime pie ($7.50) was better. It was not overly sweet, with a crisp crust, a good dollop of fresh whipped cream on top, and a zigzag of green lime sauce decorating the plate. It was the best thing all night, but unfortunately the slice was too small.


Voir la vidéo: American Food - The BEST BRISKET AND RIBS BARBECUE in Chicago! Smoque BBQ


Commentaires:

  1. Stanwood

    Cela peut être discuté pour toujours

  2. Morain

    Normul, je le cherchais depuis longtemps ! Merci à tous...

  3. Vikasa

    Ne pas gaspiller des mots superflus.

  4. Burhtun

    Des analogues sont-ils trouvés?

  5. Hudson

    Quelle phrase... super, une idée géniale



Écrire un message