Nouvelles recettes

La Dulce déménage au centre-ville de Detroit

La Dulce déménage au centre-ville de Detroit


Le restaurant de tapas rafraîchit sa carte pour son nouveau quartier

La salle à manger principale du restaurant

Un restaurant autrefois pittoresque sur Main Street à Royal Oak est maintenant une oasis au bord de la rivière au centre-ville de Détroit. Il a occupé un espace beaucoup plus grand à l'intérieur de l'hôtel Crowne Plaza et sera responsable du petit-déjeuner buffet de l'hôtel ainsi que du service en chambre.

L'espace a été construit en à peine deux semaines, et il présente un aspect et une sensation similaires à l'espace d'origine, mais avec un peu plus d'avantage. Une enseigne rose fluo « Soupe du jour… Sangria » s'illumine au-dessus du bar, s'adaptant au quartier nouvellement adopté.

Dans la cuisine, le restaurant reste fidèle à ses racines en servant des tapas espagnoles imaginatives comme des calamars à l'encre de seiche noire plaqués dans une boîte de sardines réutilisée, un gâteau au dulce de leche avec une garniture en barbe à papa et du jamón ibérico sculpté à table. Les clients peuvent déguster une sangria faite maison (cette soupe spéciale du jour) ou une variété de cocktails repoussant les limites tout en étant assis sur la terrasse surplombant la ville.

Ce que vous commandez: un gin avec du tonic maison, des petits pains bao et des churros avec les trois trempettes.


Le palais de Beyrouth vendu après 21 ans à Royal Oak

Le propriétaire du Beirut Palace a vendu le restaurant après 21 ans passés dans le centre-ville de Royal Oak, affirmant que les perturbations de la construction et du stationnement avaient récemment provoqué une forte baisse de l'activité cette année.

Hussein Ahmad a vendu tous les actifs de l'entreprise au 205 S. Main St., moins le nom, le 12 octobre et prévoit d'ouvrir ailleurs dans le métro de Detroit, a-t-il déclaré. Crain's. Il a refusé de divulguer le prix de vente &mdash "moins que ce qu'il m'a coûté de le mettre ici" &mdash ou les acheteurs. Mais il a dit que les nouveaux propriétaires sont « du Moyen-Orient » et prévoient de rester ouverts avec des offres similaires.

Ahmad a également transféré son bail, a-t-il déclaré. Son palais de Beyrouth a également des emplacements à Sterling Heights et Warren.

Un nouveau nom et une nouvelle enseigne seront dévoilés dans les deux prochaines semaines, après qu'Ahmad ait aidé les nouveaux propriétaires à faire la transition. Le nouveau nom n'est pas non plus connu. En attendant, l'entreprise continuera à fonctionner sous le nom de Beirut Palace. Ses cinq employés resteront sous un nouveau propriétaire.

Le restaurant rejoint plusieurs autres entreprises Royal Oak qui ont fermé au centre-ville ces derniers mois. Comme Ahmad, certains ont évoqué des problèmes de stationnement depuis le début de la construction juste à l'est de Main Street sur le développement du Royal Oak City Center en mai. Il avait laissé environ 230 places de stationnement hors ligne en juillet.

Les ventes de Royal Oak du Palais de Beyrouth avaient chuté d'environ 25 à 30 % en juin, avant de chuter de 50 % plus tard dans l'été, a déclaré Ahmad. Il a refusé de fournir des chiffres précis.

Lorsque les deux parkings derrière le restaurant où prend forme le projet de centre-ville ont été fermés, cela "a rendu plus difficile pour les clients de trouver un parking", a-t-il déclaré. Crain's. "En plus, les entreprises de livraison, GrubHub, DoorDash (livraison de nourriture) et tout ça, elles entrent et elles ne trouvent pas de places de parking et elles reçoivent des contraventions et tout ça, donc ça nous a rendu la tâche difficile."

Ahmad a refusé de préciser où un nouvel emplacement pourrait prendre forme. Cela pourrait prendre jusqu'à un an avant son ouverture, a-t-il déclaré.

Ahmad s'attend à ce que les nouveaux propriétaires de son restaurant élargissent leur offre, servant éventuellement un petit-déjeuner du Moyen-Orient.

"J'espère qu'ils survivront. Je leur souhaite bonne chance", a-t-il déclaré. "J'espère qu'ils pourront faire beaucoup mieux que ce que j'ai fait ici."

Une autre fermeture très médiatisée a eu lieu lorsque Andiamo Trattoria a fermé ses portes brusquement en juillet à la suite de plaintes concernant le manque de stationnement à proximité de certaines entreprises du centre-ville regroupées autour de Main Street et 11 Mile Road. Séparément, le restaurant de burgers B Spot du chef Michael Symon a fermé en août et Qdoba sur Main Street a fermé en septembre.

Joe Vicari, propriétaire de l'opérateur d'Andiamo Joe Vicari Restaurant Group, a imputé la disparition de son restaurant en partie à la fermeture des parkings de la ville. Parmi les autres personnes qui ont déploré le manque de stationnement, citons Mike Dbouk, propriétaire du Boukie's Grill à proximité, et le propriétaire de Dixie Moon Saloon, Shepherd Spencer, qui faisait partie d'un procès contestant le développement du centre-ville.

"Ils espèrent et s'attendent à un meilleur redressement des affaires lorsque ce projet sera terminé", a déclaré Ahmad à propos d'autres entreprises de la région. "J'espère que le maire (Michael Fournier) pourra prendre soin de ses habitants."

Fournier et d'autres responsables ont déjà déclaré que le manque de stationnement est une blessure temporaire qui guérira à mesure que la nouvelle construction apportera un commerce quotidien indispensable. La ville a également lancé un effort de marque baptisé Rethink Royal Oak pour engager le public sur les questions de stationnement et de sécurité entourant le développement du centre-ville entrant.

La Royal Oak Downtown Development Authority communique régulièrement avec les entreprises au sujet de leurs préoccupations et organise des réunions mensuelles avec les parties prenantes, a déclaré lundi le directeur du centre-ville, Sean Kammer.

"Il existe un intérêt continu pour ouvrir et démarrer une entreprise et gérer une entreprise au centre-ville de Royal Oak", a-t-il déclaré, soulignant les options de stationnement à proximité du centre-ville.

Les fermetures récentes de restaurants ne signifient pas nécessairement que les devantures de magasins resteront vides : l'ancien Blackfinn Ameripub, qui a fermé de manière inattendue il y a un an, devrait devenir un Bar Louie. Dessert Oasis Coffee Roasters a ouvert ses portes en août à l'endroit où La Dulce a quitté. City Ramen vise une ouverture en décembre, selon sa page Facebook, dans ce qui était autrefois une boutique. Dans une autre manœuvre récente, Cantina Diablo's et Red Fox English Pub de l'autre côté de la rue principale d'Andiamo sont en train d'être transformés en un Diamonds Steak and Seafood et un bar à petites assiettes appelé Pinky's sous un nouvel opérateur.

Les propriétaires d'un bar à hamburgers de Chicago ont acheté le permis d'alcool fermé d'Andiamo, le Tribune quotidienne à Royal Oak signalé. Matthew et Josef Boumaroun s'attendent à demander l'approbation lundi de la commission municipale pour leur projet d'utiliser la licence pour un nouveau restaurant. Ils veulent ouvrir au 505 S. Main St., à quelques pâtés de maisons au sud de l'ancien emplacement d'Andiamo, selon un rapport de police de Royal Oak cité par le journal.


Le palais de Beyrouth vendu après 21 ans à Royal Oak

Le propriétaire du Beirut Palace a vendu le restaurant après 21 ans passés dans le centre-ville de Royal Oak, affirmant que les perturbations de la construction et du stationnement avaient récemment provoqué une forte baisse de l'activité cette année.

Hussein Ahmad a vendu tous les actifs de l'entreprise au 205 S. Main St., moins le nom, le 12 octobre et prévoit d'ouvrir ailleurs dans le métro de Detroit, a-t-il déclaré. Crain's. Il a refusé de divulguer le prix de vente &mdash "moins que ce qu'il m'a coûté de le mettre ici" &mdash ou les acheteurs. Mais il a dit que les nouveaux propriétaires sont « du Moyen-Orient » et prévoient de rester ouverts avec des offres similaires.

Ahmad a également transféré son bail, a-t-il déclaré. Son palais de Beyrouth a également des emplacements à Sterling Heights et Warren.

Un nouveau nom et une nouvelle enseigne seront dévoilés dans les deux prochaines semaines, après qu'Ahmad ait aidé les nouveaux propriétaires à faire la transition. Le nouveau nom n'est pas non plus connu. En attendant, l'entreprise continuera à fonctionner sous le nom de Beirut Palace. Ses cinq employés resteront sous un nouveau propriétaire.

Le restaurant rejoint plusieurs autres entreprises Royal Oak qui ont fermé au centre-ville ces derniers mois. Comme Ahmad, certains ont évoqué des problèmes de stationnement depuis le début de la construction juste à l'est de la rue Main sur le développement du Royal Oak City Center en mai. Il avait laissé environ 230 places de stationnement hors ligne en juillet.

Les ventes de Royal Oak du Palais de Beyrouth avaient chuté d'environ 25 à 30 % en juin, avant de chuter de 50 % plus tard dans l'été, a déclaré Ahmad. Il a refusé de fournir des chiffres précis.

Lorsque les deux parkings derrière le restaurant où prend forme le projet de centre-ville ont été fermés, cela "a rendu plus difficile pour les clients de trouver un parking", a-t-il déclaré. Crain's. "En plus, les entreprises de livraison, GrubHub, DoorDash (livraison de nourriture) et tout ça, elles entrent et elles ne trouvent pas de places de parking et elles reçoivent des contraventions et tout ça, donc ça nous a rendu la tâche difficile."

Ahmad a refusé de préciser où un nouvel emplacement pourrait prendre forme. Cela pourrait prendre jusqu'à un an avant son ouverture, a-t-il déclaré.

Ahmad s'attend à ce que les nouveaux propriétaires de son restaurant élargissent leur offre, servant éventuellement un petit-déjeuner du Moyen-Orient.

"J'espère qu'ils survivront. Je leur souhaite bonne chance", a-t-il déclaré. "J'espère qu'ils pourront faire beaucoup mieux que ce que j'ai fait ici."

Une autre fermeture très médiatisée a eu lieu lorsque Andiamo Trattoria a fermé ses portes brusquement en juillet à la suite de plaintes concernant le manque de stationnement à proximité de certaines entreprises du centre-ville regroupées autour de Main Street et 11 Mile Road. Séparément, le restaurant de burgers B Spot du chef Michael Symon a fermé en août et Qdoba sur Main Street a fermé en septembre.

Joe Vicari, propriétaire de l'opérateur d'Andiamo Joe Vicari Restaurant Group, a imputé la disparition de son restaurant en partie à la fermeture des parkings de la ville. Parmi les autres personnes qui ont déploré le manque de stationnement, citons Mike Dbouk, propriétaire du Boukie's Grill à proximité, et le propriétaire de Dixie Moon Saloon, Shepherd Spencer, qui faisait partie d'un procès contestant le développement du centre-ville.

"Ils espèrent et s'attendent à un meilleur redressement des affaires lorsque ce projet sera terminé", a déclaré Ahmad à propos d'autres entreprises de la région. "J'espère que le maire (Michael Fournier) pourra prendre soin de ses habitants."

Fournier et d'autres responsables ont déjà déclaré que le manque de stationnement est une blessure temporaire qui guérira à mesure que la nouvelle construction apportera un commerce quotidien indispensable. La ville a également lancé un effort de marque baptisé Rethink Royal Oak pour engager le public sur les questions de stationnement et de sécurité entourant le développement du centre-ville entrant.

La Royal Oak Downtown Development Authority communique régulièrement avec les entreprises au sujet de leurs préoccupations et organise des réunions mensuelles avec les parties prenantes, a déclaré lundi le directeur du centre-ville, Sean Kammer.

"Il existe un intérêt continu pour ouvrir et démarrer une entreprise et gérer une entreprise dans le centre-ville de Royal Oak", a-t-il déclaré, soulignant les options de stationnement à proximité du centre-ville.

Les fermetures récentes de restaurants ne signifient pas nécessairement que les devantures de magasins resteront vides : l'ancien Blackfinn Ameripub, qui a fermé de manière inattendue il y a un an, devrait devenir un Bar Louie. Dessert Oasis Coffee Roasters a ouvert ses portes en août à l'endroit où La Dulce a quitté. City Ramen vise une ouverture en décembre, selon sa page Facebook, dans ce qui était autrefois une boutique. Dans une autre manœuvre récente, Cantina Diablo's et Red Fox English Pub de l'autre côté de la rue principale d'Andiamo sont en train d'être transformés en un Diamonds Steak and Seafood et un bar à petites assiettes appelé Pinky's sous un nouvel opérateur.

Les propriétaires d'un bar à hamburgers de Chicago ont acheté le permis d'alcool fermé d'Andiamo, le Tribune quotidienne à Royal Oak signalé. Matthew et Josef Boumaroun s'attendent à demander l'approbation lundi de la commission municipale pour leur projet d'utiliser la licence pour un nouveau restaurant. Ils veulent ouvrir au 505 S. Main St., à quelques pâtés de maisons au sud de l'ancien emplacement d'Andiamo, selon un rapport de police de Royal Oak cité par le journal.


Le palais de Beyrouth vendu après 21 ans à Royal Oak

Le propriétaire du Beirut Palace a vendu le restaurant après 21 ans passés dans le centre-ville de Royal Oak, affirmant que les perturbations de la construction et du stationnement avaient récemment provoqué une forte baisse de l'activité cette année.

Hussein Ahmad a vendu tous les actifs de l'entreprise au 205 S. Main St., moins le nom, le 12 octobre et prévoit d'ouvrir ailleurs dans le métro de Detroit, a-t-il déclaré. Crain's. Il a refusé de divulguer le prix de vente &mdash "moins que ce qu'il m'a coûté de le mettre ici" &mdash ou les acheteurs. Mais il a dit que les nouveaux propriétaires sont « du Moyen-Orient » et prévoient de rester ouverts avec des offres similaires.

Ahmad a également transféré son bail, a-t-il déclaré. Son palais de Beyrouth a également des emplacements à Sterling Heights et Warren.

Un nouveau nom et une nouvelle enseigne seront dévoilés dans les deux prochaines semaines, après qu'Ahmad ait aidé les nouveaux propriétaires à faire la transition. Le nouveau nom n'est pas non plus connu. En attendant, l'entreprise continuera à fonctionner sous le nom de Beirut Palace. Ses cinq employés resteront sous un nouveau propriétaire.

Le restaurant rejoint plusieurs autres entreprises Royal Oak qui ont fermé au centre-ville ces derniers mois. Comme Ahmad, certains ont évoqué des problèmes de stationnement depuis le début de la construction juste à l'est de Main Street sur le développement du Royal Oak City Center en mai. Il avait laissé environ 230 places de stationnement hors ligne en juillet.

Les ventes de Royal Oak du Palais de Beyrouth avaient chuté d'environ 25 à 30 % en juin, avant de chuter de 50 % plus tard dans l'été, a déclaré Ahmad. Il a refusé de fournir des chiffres précis.

Lorsque les deux parkings derrière le restaurant où prend forme le projet de centre-ville ont été fermés, cela "a rendu plus difficile pour les clients de trouver un parking", a-t-il déclaré. Crain's. "En plus, les entreprises de livraison, GrubHub, DoorDash (livraison de nourriture) et tout ça, elles entrent et elles ne trouvent pas de places de parking et elles reçoivent des contraventions et tout ça, donc ça nous a rendu la tâche difficile."

Ahmad a refusé de préciser où un nouvel emplacement pourrait prendre forme. Cela pourrait prendre jusqu'à un an avant son ouverture, a-t-il déclaré.

Ahmad s'attend à ce que les nouveaux propriétaires de son restaurant élargissent leur offre, servant éventuellement un petit-déjeuner du Moyen-Orient.

"J'espère qu'ils vont survivre. Je leur souhaite bonne chance", a-t-il déclaré. "J'espère qu'ils pourront faire beaucoup mieux que ce que j'ai fait ici."

Une autre fermeture très médiatisée a eu lieu lorsque Andiamo Trattoria a fermé ses portes brusquement en juillet à la suite de plaintes concernant le manque de stationnement à proximité de certaines entreprises du centre-ville regroupées autour de Main Street et 11 Mile Road. Séparément, le restaurant de hamburgers B Spot du chef Michael Symon a fermé en août et Qdoba sur Main Street a fermé en septembre.

Joe Vicari, propriétaire de l'opérateur d'Andiamo Joe Vicari Restaurant Group, a imputé la disparition de son restaurant en partie à la fermeture des parkings de la ville. Parmi les autres personnes qui ont déploré le manque de stationnement, citons Mike Dbouk, propriétaire du Boukie's Grill à proximité, et le propriétaire de Dixie Moon Saloon, Shepherd Spencer, qui faisait partie d'un procès contestant le développement du centre-ville.

"Ils espèrent et s'attendent à un meilleur redressement des affaires lorsque ce projet sera terminé", a déclaré Ahmad à propos d'autres entreprises de la région. "J'espère que le maire (Michael Fournier) pourra prendre soin de ses habitants."

Fournier et d'autres responsables ont déjà déclaré que le manque de stationnement est une blessure temporaire qui guérira à mesure que la nouvelle construction apportera un commerce quotidien indispensable. La ville a également lancé un effort de marque baptisé Rethink Royal Oak pour engager le public sur les questions de stationnement et de sécurité entourant le développement du centre-ville entrant.

La Royal Oak Downtown Development Authority communique régulièrement avec les entreprises au sujet de leurs préoccupations et organise des réunions mensuelles des parties prenantes, a déclaré lundi le directeur du centre-ville, Sean Kammer.

"Il existe un intérêt continu pour ouvrir et démarrer une entreprise et gérer une entreprise au centre-ville de Royal Oak", a-t-il déclaré, soulignant les options de stationnement à proximité du centre-ville.

Les fermetures récentes de restaurants ne signifient pas nécessairement que les devantures de magasins resteront vides : l'ancien Blackfinn Ameripub, qui a fermé de manière inattendue il y a un an, devrait devenir un Bar Louie. Dessert Oasis Coffee Roasters a ouvert ses portes en août à l'endroit où La Dulce a quitté. City Ramen vise une ouverture en décembre, selon sa page Facebook, dans ce qui était autrefois une boutique. Dans une autre manœuvre récente, Cantina Diablo's et Red Fox English Pub de l'autre côté de la rue principale d'Andiamo sont en train de devenir un Diamonds Steak and Seafood et un bar à petites assiettes appelé Pinky's sous un nouvel opérateur.

Les propriétaires d'un bar à hamburgers de Chicago ont acheté le permis d'alcool fermé d'Andiamo, le Tribune quotidienne à Royal Oak signalé. Matthew et Josef Boumaroun s'attendent à demander l'approbation lundi de la commission municipale pour leur projet d'utiliser la licence pour un nouveau restaurant. Ils veulent ouvrir au 505 S. Main St., à quelques pâtés de maisons au sud de l'ancien emplacement d'Andiamo, selon un rapport de police de Royal Oak cité par le journal.


Le palais de Beyrouth vendu après 21 ans à Royal Oak

Le propriétaire du Beirut Palace a vendu le restaurant après 21 ans passés dans le centre-ville de Royal Oak, affirmant que les perturbations de la construction et du stationnement avaient récemment provoqué une forte baisse de l'activité cette année.

Hussein Ahmad a vendu tous les actifs de l'entreprise au 205 S. Main St., moins le nom, le 12 octobre et prévoit d'ouvrir ailleurs dans le métro de Detroit, a-t-il déclaré. Crain's. Il a refusé de divulguer le prix de vente &mdash "moins que ce qu'il m'a coûté de le mettre ici" &mdash ou les acheteurs. Mais il a dit que les nouveaux propriétaires sont « du Moyen-Orient » et prévoient de rester ouverts avec des offres similaires.

Ahmad a également transféré son bail, a-t-il déclaré. Son palais de Beyrouth a également des emplacements à Sterling Heights et Warren.

Un nouveau nom et une nouvelle enseigne seront dévoilés dans les deux prochaines semaines, après qu'Ahmad ait aidé les nouveaux propriétaires à faire la transition. Le nouveau nom n'est pas non plus connu. En attendant, l'entreprise continuera à fonctionner sous le nom de Beirut Palace. Ses cinq employés resteront sous un nouveau propriétaire.

Le restaurant rejoint plusieurs autres entreprises Royal Oak qui ont fermé au centre-ville ces derniers mois. Comme Ahmad, certains ont évoqué des problèmes de stationnement depuis le début de la construction juste à l'est de Main Street sur le développement du Royal Oak City Center en mai. Il avait laissé environ 230 places de stationnement hors ligne en juillet.

Les ventes de Royal Oak du Palais de Beyrouth avaient chuté d'environ 25 à 30 % en juin, avant de chuter de 50 % plus tard dans l'été, a déclaré Ahmad. Il a refusé de fournir des chiffres précis.

Lorsque les deux parkings derrière le restaurant où prend forme le projet de centre-ville ont été fermés, cela "a rendu plus difficile pour les clients de trouver un parking", a-t-il déclaré. Crain's. "En plus, les entreprises de livraison, GrubHub, DoorDash (livraison de nourriture) et tout ça, elles entrent et elles ne trouvent pas de places de parking et elles reçoivent des contraventions et tout ça, donc ça nous a rendu la tâche difficile."

Ahmad a refusé de préciser où un nouvel emplacement pourrait prendre forme. Cela pourrait prendre jusqu'à un an avant son ouverture, a-t-il déclaré.

Ahmad s'attend à ce que les nouveaux propriétaires de son restaurant élargissent leur offre, servant éventuellement un petit-déjeuner du Moyen-Orient.

"J'espère qu'ils vont survivre. Je leur souhaite bonne chance", a-t-il déclaré. "J'espère qu'ils pourront faire beaucoup mieux que ce que j'ai fait ici."

Une autre fermeture très médiatisée a eu lieu lorsque Andiamo Trattoria a fermé ses portes brusquement en juillet à la suite de plaintes concernant le manque de stationnement à proximité de certaines entreprises du centre-ville regroupées autour de Main Street et 11 Mile Road. Séparément, le restaurant de hamburgers B Spot du chef Michael Symon a fermé en août et Qdoba sur Main Street a fermé en septembre.

Joe Vicari, propriétaire de l'opérateur d'Andiamo Joe Vicari Restaurant Group, a imputé la disparition de son restaurant en partie à la fermeture des parkings de la ville. Parmi les autres personnes qui ont déploré le manque de stationnement, citons Mike Dbouk, propriétaire du Boukie's Grill à proximité, et le propriétaire de Dixie Moon Saloon, Shepherd Spencer, qui faisait partie d'un procès contestant le développement du centre-ville.

"Ils espèrent et s'attendent à un meilleur redressement des affaires lorsque ce projet sera terminé", a déclaré Ahmad à propos d'autres entreprises de la région. "J'espère que le maire (Michael Fournier) pourra prendre soin de ses habitants."

Fournier et d'autres responsables ont déjà déclaré que le manque de stationnement est une blessure temporaire qui guérira à mesure que la nouvelle construction apportera un commerce quotidien indispensable. La ville a également lancé un effort de marque baptisé Rethink Royal Oak pour engager le public sur les questions de stationnement et de sécurité entourant le développement du centre-ville entrant.

La Royal Oak Downtown Development Authority communique régulièrement avec les entreprises au sujet de leurs préoccupations et organise des réunions mensuelles avec les parties prenantes, a déclaré lundi le directeur du centre-ville, Sean Kammer.

"Il existe un intérêt continu pour ouvrir et démarrer une entreprise et gérer une entreprise dans le centre-ville de Royal Oak", a-t-il déclaré, soulignant les options de stationnement à proximité du centre-ville.

Les fermetures récentes de restaurants ne signifient pas nécessairement que les devantures de magasins resteront vides : l'ancien Blackfinn Ameripub, qui a fermé de manière inattendue il y a un an, devrait devenir un Bar Louie. Dessert Oasis Coffee Roasters a ouvert ses portes en août à l'endroit où La Dulce a quitté. City Ramen vise une ouverture en décembre, selon sa page Facebook, dans ce qui était autrefois une boutique. Dans une autre manœuvre récente, Cantina Diablo's et Red Fox English Pub de l'autre côté de la rue principale d'Andiamo sont en train d'être transformés en un Diamonds Steak and Seafood et un bar à petites assiettes appelé Pinky's sous un nouvel opérateur.

Les propriétaires d'un bar à hamburgers de Chicago ont acheté le permis d'alcool fermé d'Andiamo, le Tribune quotidienne à Royal Oak signalé. Matthew et Josef Boumaroun s'attendent à demander l'approbation lundi de la commission municipale pour leur projet d'utiliser la licence pour un nouveau restaurant. Ils veulent ouvrir au 505 S. Main St., à quelques pâtés de maisons au sud de l'ancien emplacement d'Andiamo, selon un rapport de police de Royal Oak cité par le journal.


Le palais de Beyrouth vendu après 21 ans à Royal Oak

Le propriétaire du Beirut Palace a vendu le restaurant après 21 ans passés dans le centre-ville de Royal Oak, affirmant que les perturbations de la construction et du stationnement avaient récemment provoqué une forte baisse de l'activité cette année.

Hussein Ahmad a vendu tous les actifs de l'entreprise au 205 S. Main St., moins le nom, le 12 octobre et prévoit d'ouvrir ailleurs dans le métro de Detroit, a-t-il déclaré. Crain's. Il a refusé de divulguer le prix de vente &mdash "moins que ce qu'il m'a coûté de le mettre ici" &mdash ou les acheteurs. Mais il a dit que les nouveaux propriétaires sont « du Moyen-Orient » et prévoient de rester ouverts avec des offres similaires.

Ahmad a également transféré son bail, a-t-il déclaré. Son palais de Beyrouth a également des emplacements à Sterling Heights et Warren.

Un nouveau nom et une nouvelle enseigne seront dévoilés dans les deux prochaines semaines, après qu'Ahmad ait aidé les nouveaux propriétaires à faire la transition. Le nouveau nom n'est pas non plus connu. En attendant, l'entreprise continuera à fonctionner sous le nom de Beirut Palace. Ses cinq employés resteront sous un nouveau propriétaire.

Le restaurant rejoint plusieurs autres entreprises Royal Oak qui ont fermé au centre-ville ces derniers mois. Comme Ahmad, certains ont évoqué des problèmes de stationnement depuis le début de la construction juste à l'est de Main Street sur le développement du Royal Oak City Center en mai. Il avait laissé environ 230 places de stationnement hors ligne en juillet.

Les ventes de Royal Oak du Palais de Beyrouth avaient chuté d'environ 25 à 30 % en juin, avant de chuter de 50 % plus tard dans l'été, a déclaré Ahmad. Il a refusé de fournir des chiffres précis.

Lorsque les deux parkings derrière le restaurant où prend forme le projet de centre-ville ont été fermés, cela "a rendu plus difficile pour les clients de trouver un parking", a-t-il déclaré. Crain's. "En plus, les entreprises de livraison, GrubHub, DoorDash (livraison de nourriture) et tout ça, elles entrent et elles ne trouvent pas de places de parking et elles reçoivent des contraventions et tout ça, donc ça nous a rendu la tâche difficile."

Ahmad a refusé de préciser où un nouvel emplacement pourrait prendre forme. Cela pourrait prendre jusqu'à un an avant son ouverture, a-t-il déclaré.

Ahmad s'attend à ce que les nouveaux propriétaires de son restaurant élargissent leur offre, servant éventuellement le petit-déjeuner du Moyen-Orient.

"J'espère qu'ils vont survivre. Je leur souhaite bonne chance", a-t-il déclaré. "J'espère qu'ils pourront faire beaucoup mieux que ce que j'ai fait ici."

Une autre fermeture très médiatisée a eu lieu lorsque Andiamo Trattoria a fermé ses portes brusquement en juillet à la suite de plaintes concernant le manque de stationnement à proximité de certaines entreprises du centre-ville regroupées autour de Main Street et 11 Mile Road. Séparément, le restaurant de burgers B Spot du chef Michael Symon a fermé en août et Qdoba sur Main Street a fermé en septembre.

Joe Vicari, propriétaire de l'opérateur d'Andiamo Joe Vicari Restaurant Group, a imputé la disparition de son restaurant en partie à la fermeture des parkings de la ville. Parmi les autres personnes qui ont déploré le manque de stationnement, citons Mike Dbouk, propriétaire du Boukie's Grill à proximité, et le propriétaire de Dixie Moon Saloon, Shepherd Spencer, qui faisait partie d'un procès contestant le développement du centre-ville.

"Ils espèrent et s'attendent à un meilleur redressement des affaires lorsque ce projet sera terminé", a déclaré Ahmad à propos d'autres entreprises de la région. "J'espère que le maire (Michael Fournier) pourra prendre soin de ses habitants."

Fournier et d'autres responsables ont déjà déclaré que le manque de stationnement est une blessure temporaire qui guérira à mesure que la nouvelle construction apportera un commerce quotidien indispensable. La ville a également lancé un effort de marque baptisé Rethink Royal Oak pour engager le public sur les questions de stationnement et de sécurité entourant le développement du centre-ville entrant.

La Royal Oak Downtown Development Authority communique régulièrement avec les entreprises au sujet de leurs préoccupations et organise des réunions mensuelles avec les parties prenantes, a déclaré lundi le directeur du centre-ville, Sean Kammer.

"Il existe un intérêt continu pour ouvrir et démarrer une entreprise et gérer une entreprise au centre-ville de Royal Oak", a-t-il déclaré, soulignant les options de stationnement à proximité du centre-ville.

Les fermetures récentes de restaurants ne signifient pas nécessairement que les devantures de magasins resteront vides : l'ancien Blackfinn Ameripub, qui a fermé de manière inattendue il y a un an, devrait devenir un Bar Louie. Dessert Oasis Coffee Roasters a ouvert ses portes en août à l'endroit où La Dulce a quitté. City Ramen vise une ouverture en décembre, selon sa page Facebook, dans ce qui était autrefois une boutique. Dans une autre manœuvre récente, Cantina Diablo's et Red Fox English Pub de l'autre côté de la rue principale d'Andiamo sont en train d'être transformés en un Diamonds Steak and Seafood et un bar à petites assiettes appelé Pinky's sous un nouvel opérateur.

Les propriétaires d'un bar à hamburgers de Chicago ont acheté le permis d'alcool fermé d'Andiamo, le Tribune quotidienne à Royal Oak signalé. Matthew et Josef Boumaroun s'attendent à demander l'approbation lundi de la commission municipale pour leur projet d'utiliser la licence pour un nouveau restaurant. Ils veulent ouvrir au 505 S. Main St., à quelques pâtés de maisons au sud de l'ancien emplacement d'Andiamo, selon un rapport de police de Royal Oak cité par le journal.


Le palais de Beyrouth vendu après 21 ans à Royal Oak

Le propriétaire du Beirut Palace a vendu le restaurant après 21 ans passés dans le centre-ville de Royal Oak, affirmant que les perturbations de la construction et du stationnement avaient récemment provoqué une forte baisse de l'activité cette année.

Hussein Ahmad a vendu tous les actifs de l'entreprise au 205 S. Main St., moins le nom, le 12 octobre et prévoit d'ouvrir ailleurs dans le métro de Detroit, a-t-il déclaré. Crain's. Il a refusé de divulguer le prix de vente &mdash "moins que ce qu'il m'a coûté de le mettre ici" &mdash ou les acheteurs. Mais il a dit que les nouveaux propriétaires sont « du Moyen-Orient » et prévoient de rester ouverts avec des offres similaires.

Ahmad a également transféré son bail, a-t-il déclaré. Son palais de Beyrouth a également des emplacements à Sterling Heights et Warren.

Un nouveau nom et une nouvelle enseigne seront dévoilés dans les deux prochaines semaines, après qu'Ahmad ait aidé les nouveaux propriétaires à faire la transition. Le nouveau nom n'est pas non plus connu. En attendant, l'entreprise continuera à fonctionner sous le nom de Beirut Palace. Ses cinq employés resteront sous un nouveau propriétaire.

Le restaurant rejoint plusieurs autres entreprises Royal Oak qui ont fermé au centre-ville ces derniers mois. Comme Ahmad, certains ont évoqué des problèmes de stationnement depuis le début de la construction juste à l'est de Main Street sur le développement du Royal Oak City Center en mai. Il avait laissé environ 230 places de stationnement hors ligne en juillet.

Les ventes de Royal Oak du Palais de Beyrouth avaient chuté d'environ 25 à 30 % en juin, avant de chuter de 50 % plus tard dans l'été, a déclaré Ahmad. Il a refusé de fournir des chiffres précis.

Lorsque les deux parkings derrière le restaurant où prend forme le projet de centre-ville ont été fermés, cela "a rendu plus difficile pour les clients de trouver un parking", a-t-il déclaré. Crain's. "En plus, les entreprises de livraison, GrubHub, DoorDash (livraison de nourriture) et tout ça, elles entrent et elles ne trouvent pas de places de parking et elles reçoivent des contraventions et tout ça, donc ça nous a rendu la tâche difficile."

Ahmad a refusé de préciser où un nouvel emplacement pourrait prendre forme. Cela pourrait prendre jusqu'à un an avant son ouverture, a-t-il déclaré.

Ahmad s'attend à ce que les nouveaux propriétaires de son restaurant élargissent leur offre, servant éventuellement un petit-déjeuner du Moyen-Orient.

"J'espère qu'ils vont survivre. Je leur souhaite bonne chance", a-t-il déclaré. "J'espère qu'ils pourront faire beaucoup mieux que ce que j'ai fait ici."

Une autre fermeture très médiatisée a eu lieu lorsque Andiamo Trattoria a fermé ses portes brusquement en juillet à la suite de plaintes concernant le manque de stationnement à proximité de certaines entreprises du centre-ville regroupées autour de Main Street et 11 Mile Road. Séparément, le restaurant de hamburgers B Spot du chef Michael Symon a fermé en août et Qdoba sur Main Street a fermé en septembre.

Joe Vicari, propriétaire de l'opérateur d'Andiamo Joe Vicari Restaurant Group, a imputé la disparition de son restaurant en partie à la fermeture des parkings de la ville. Parmi les autres personnes qui ont déploré le manque de stationnement, citons Mike Dbouk, propriétaire du Boukie's Grill à proximité, et le propriétaire de Dixie Moon Saloon, Shepherd Spencer, qui faisait partie d'un procès contestant le développement du centre-ville.

"Ils espèrent et s'attendent à un meilleur redressement des affaires lorsque ce projet sera terminé", a déclaré Ahmad à propos d'autres entreprises de la région. "J'espère que le maire (Michael Fournier) pourra prendre soin de ses habitants."

Fournier et d'autres responsables ont déjà déclaré que le manque de stationnement est une blessure temporaire qui guérira à mesure que la nouvelle construction apportera un commerce quotidien indispensable. La ville a également lancé un effort de marque baptisé Rethink Royal Oak pour engager le public sur les questions de stationnement et de sécurité entourant le développement du centre-ville entrant.

La Royal Oak Downtown Development Authority communique régulièrement avec les entreprises au sujet de leurs préoccupations et organise des réunions mensuelles avec les parties prenantes, a déclaré lundi le directeur du centre-ville, Sean Kammer.

"Il existe un intérêt continu pour ouvrir et démarrer une entreprise et gérer une entreprise dans le centre-ville de Royal Oak", a-t-il déclaré, soulignant les options de stationnement à proximité du centre-ville.

Les fermetures récentes de restaurants ne signifient pas nécessairement que les devantures de magasins resteront vides : l'ancien Blackfinn Ameripub, qui a fermé de manière inattendue il y a un an, devrait devenir un Bar Louie. Dessert Oasis Coffee Roasters a ouvert ses portes en août à l'endroit où La Dulce a quitté. City Ramen vise une ouverture en décembre, selon sa page Facebook, dans ce qui était autrefois une boutique. Dans une autre manœuvre récente, Cantina Diablo's et Red Fox English Pub de l'autre côté de la rue principale d'Andiamo sont en train d'être transformés en un Diamonds Steak and Seafood et un bar à petites assiettes appelé Pinky's sous un nouvel opérateur.

Les propriétaires d'un bar à hamburgers de Chicago ont acheté le permis d'alcool fermé d'Andiamo, le Tribune quotidienne à Royal Oak signalé. Matthew et Josef Boumaroun s'attendent à demander l'approbation lundi de la commission municipale pour leur projet d'utiliser la licence pour un nouveau restaurant. Ils veulent ouvrir au 505 S. Main St., à quelques pâtés de maisons au sud de l'ancien emplacement d'Andiamo, selon un rapport de police de Royal Oak cité par le journal.


Le palais de Beyrouth vendu après 21 ans à Royal Oak

Le propriétaire du Beirut Palace a vendu le restaurant après 21 ans passés dans le centre-ville de Royal Oak, affirmant que les perturbations de la construction et du stationnement avaient récemment provoqué une forte baisse de l'activité cette année.

Hussein Ahmad a vendu tous les actifs de l'entreprise au 205 S. Main St., moins le nom, le 12 octobre et prévoit d'ouvrir ailleurs dans le métro de Detroit, a-t-il déclaré. Crain's. Il a refusé de divulguer le prix de vente &mdash "moins que ce qu'il m'a coûté de le mettre ici" &mdash ou les acheteurs. Mais il a dit que les nouveaux propriétaires sont « du Moyen-Orient » et prévoient de rester ouverts avec des offres similaires.

Ahmad a également transféré son bail, a-t-il déclaré. Son palais de Beyrouth a également des emplacements à Sterling Heights et Warren.

Un nouveau nom et une nouvelle enseigne seront dévoilés dans les deux prochaines semaines, après qu'Ahmad aura aidé les nouveaux propriétaires à faire la transition. Le nouveau nom n'est pas non plus connu. En attendant, l'entreprise continuera à fonctionner sous le nom de Beirut Palace. Its five employees will stay on under new ownership.

The restaurant joins several other Royal Oak businesses that have closed downtown in recent months. Like Ahmad, some have cited parking pains since construction started just east of Main Street on the Royal Oak City Center development in May. It had left around 230 parking spaces offline as of July.

Beirut Palace's Royal Oak sales had fallen around 25-30 percent as of June, edging down to a 50 percent drop later in the summer, Ahmad said. He declined to provide specific figures.

When the two parking lots behind the restaurant where the city center project is taking shape closed, it "made it harder for customers to find parking," he told Crain's. "Plus, the carry-out companies, GrubHub, DoorDash (Food Delivery) and all that, they come in and they don't find parking places and they get ticketed and all that, so it made it hard for us."

Ahmad declined to elaborate on where a new location could take shape. It could take up to a year before it opens, he said.

Ahmad expects his restaurant's new owners will expand offerings, possibly serving Middle Eastern breakfast.

"Hopefully they're gonna survive . I wish them the best of luck," he said. "I hope they can do a lot better than what I did here."

Another high-profile closing came when Andiamo Trattoria shut its doors abruptly in July among complaints over lack of nearby parking from some downtown businesses clustered around Main Street and 11 Mile Road. Separately, the B Spot burger restaurant from Chef Michael Symon closed in August and Qdoba on Main Street closed in September.

Joe Vicari, owner of Andiamo operator Joe Vicari Restaurant Group, blamed his restaurant's demise partly on city parking lot closures. Others who have bemoaned lack of parking include Mike Dbouk, owner of nearby Boukie's Grill, and Dixie Moon Saloon owner Shepherd Spencer, who was part of a lawsuit challenging the city center development.

"They're hoping and expecting better business turnaround when this project is done," Ahmad said of other businesses in the area. "I hope the mayor (Michael Fournier) can take care of his residents."

Fournier and other officials have previously said lack of parking is a temporary wound that will heal as new construction brings in much-needed daily commerce. The city also launched a branding effort dubbed Rethink Royal Oak to engage the public around issues of parking and safety surrounding the incoming city center development.

The Royal Oak Downtown Development Authority communicates regularly with businesses about concerns and hosts monthly stakeholder meetings, downtown manager Sean Kammer said Monday.

"There is continued interest to open and start a business and run a business in downtown Royal Oak," he said, and pointed to nearby parking options downtown.

Recent restaurant closures don't necessarily mean storefronts will stay empty: The former Blackfinn Ameripub, which closed unexpectedly a year ago, is expected to become a Bar Louie. Dessert Oasis Coffee Roasters opened in August in the spot La Dulce left. City Ramen is targeting a December opening, according to its Facebook page, in what used to be a boutique. In another recent maneuver, Cantina Diablo's and Red Fox English Pub across Main Street from Andiamo are being remade into a Diamonds Steak and Seafood and a small-plates bar called Pinky's under a new operator.

Owners of a Chicago burger bar have purchased the closed Andiamo's liquor license, the Daily Tribune in Royal Oak reported. Matthew and Josef Boumaroun expect to seek approval Monday from the City Commission for their plans to use the license for a new restaurant. They want to open at 505 S. Main St., a couple blocks south of Andiamo's former location, according to a Royal Oak police report cited by the newspaper.


Beirut Palace sold after 21 years in Royal Oak

The owner of Beirut Palace has sold the restaurant after 21 years in downtown Royal Oak, claiming construction and parking disruptions caused a recent sharp decline in business this year.

Hussein Ahmad sold all of the assets of the business at 205 S. Main St., minus the name, on Oct. 12 and is planning to open elsewhere in metro Detroit, he told Crain's. He declined to disclose the sale price &mdash "less than what it cost me to put it here" &mdash or the buyers. But he said the new owners are "Middle Eastern" and plan to stay open with similar offerings.

Ahmad also transferred his lease, he said. His Beirut Palace also has locations in Sterling Heights and Warren.

A new name and sign will be unveiled within the next two weeks, after Ahmad helps the new owners transition. The new name is also not known. In the meantime, the business will continue operating as Beirut Palace. Its five employees will stay on under new ownership.

The restaurant joins several other Royal Oak businesses that have closed downtown in recent months. Like Ahmad, some have cited parking pains since construction started just east of Main Street on the Royal Oak City Center development in May. It had left around 230 parking spaces offline as of July.

Beirut Palace's Royal Oak sales had fallen around 25-30 percent as of June, edging down to a 50 percent drop later in the summer, Ahmad said. He declined to provide specific figures.

When the two parking lots behind the restaurant where the city center project is taking shape closed, it "made it harder for customers to find parking," he told Crain's. "Plus, the carry-out companies, GrubHub, DoorDash (Food Delivery) and all that, they come in and they don't find parking places and they get ticketed and all that, so it made it hard for us."

Ahmad declined to elaborate on where a new location could take shape. It could take up to a year before it opens, he said.

Ahmad expects his restaurant's new owners will expand offerings, possibly serving Middle Eastern breakfast.

"Hopefully they're gonna survive . I wish them the best of luck," he said. "I hope they can do a lot better than what I did here."

Another high-profile closing came when Andiamo Trattoria shut its doors abruptly in July among complaints over lack of nearby parking from some downtown businesses clustered around Main Street and 11 Mile Road. Separately, the B Spot burger restaurant from Chef Michael Symon closed in August and Qdoba on Main Street closed in September.

Joe Vicari, owner of Andiamo operator Joe Vicari Restaurant Group, blamed his restaurant's demise partly on city parking lot closures. Others who have bemoaned lack of parking include Mike Dbouk, owner of nearby Boukie's Grill, and Dixie Moon Saloon owner Shepherd Spencer, who was part of a lawsuit challenging the city center development.

"They're hoping and expecting better business turnaround when this project is done," Ahmad said of other businesses in the area. "I hope the mayor (Michael Fournier) can take care of his residents."

Fournier and other officials have previously said lack of parking is a temporary wound that will heal as new construction brings in much-needed daily commerce. The city also launched a branding effort dubbed Rethink Royal Oak to engage the public around issues of parking and safety surrounding the incoming city center development.

The Royal Oak Downtown Development Authority communicates regularly with businesses about concerns and hosts monthly stakeholder meetings, downtown manager Sean Kammer said Monday.

"There is continued interest to open and start a business and run a business in downtown Royal Oak," he said, and pointed to nearby parking options downtown.

Recent restaurant closures don't necessarily mean storefronts will stay empty: The former Blackfinn Ameripub, which closed unexpectedly a year ago, is expected to become a Bar Louie. Dessert Oasis Coffee Roasters opened in August in the spot La Dulce left. City Ramen is targeting a December opening, according to its Facebook page, in what used to be a boutique. In another recent maneuver, Cantina Diablo's and Red Fox English Pub across Main Street from Andiamo are being remade into a Diamonds Steak and Seafood and a small-plates bar called Pinky's under a new operator.

Owners of a Chicago burger bar have purchased the closed Andiamo's liquor license, the Daily Tribune in Royal Oak reported. Matthew and Josef Boumaroun expect to seek approval Monday from the City Commission for their plans to use the license for a new restaurant. They want to open at 505 S. Main St., a couple blocks south of Andiamo's former location, according to a Royal Oak police report cited by the newspaper.


Beirut Palace sold after 21 years in Royal Oak

The owner of Beirut Palace has sold the restaurant after 21 years in downtown Royal Oak, claiming construction and parking disruptions caused a recent sharp decline in business this year.

Hussein Ahmad sold all of the assets of the business at 205 S. Main St., minus the name, on Oct. 12 and is planning to open elsewhere in metro Detroit, he told Crain's. He declined to disclose the sale price &mdash "less than what it cost me to put it here" &mdash or the buyers. But he said the new owners are "Middle Eastern" and plan to stay open with similar offerings.

Ahmad also transferred his lease, he said. His Beirut Palace also has locations in Sterling Heights and Warren.

A new name and sign will be unveiled within the next two weeks, after Ahmad helps the new owners transition. The new name is also not known. In the meantime, the business will continue operating as Beirut Palace. Its five employees will stay on under new ownership.

The restaurant joins several other Royal Oak businesses that have closed downtown in recent months. Like Ahmad, some have cited parking pains since construction started just east of Main Street on the Royal Oak City Center development in May. It had left around 230 parking spaces offline as of July.

Beirut Palace's Royal Oak sales had fallen around 25-30 percent as of June, edging down to a 50 percent drop later in the summer, Ahmad said. He declined to provide specific figures.

When the two parking lots behind the restaurant where the city center project is taking shape closed, it "made it harder for customers to find parking," he told Crain's. "Plus, the carry-out companies, GrubHub, DoorDash (Food Delivery) and all that, they come in and they don't find parking places and they get ticketed and all that, so it made it hard for us."

Ahmad declined to elaborate on where a new location could take shape. It could take up to a year before it opens, he said.

Ahmad expects his restaurant's new owners will expand offerings, possibly serving Middle Eastern breakfast.

"Hopefully they're gonna survive . I wish them the best of luck," he said. "I hope they can do a lot better than what I did here."

Another high-profile closing came when Andiamo Trattoria shut its doors abruptly in July among complaints over lack of nearby parking from some downtown businesses clustered around Main Street and 11 Mile Road. Separately, the B Spot burger restaurant from Chef Michael Symon closed in August and Qdoba on Main Street closed in September.

Joe Vicari, owner of Andiamo operator Joe Vicari Restaurant Group, blamed his restaurant's demise partly on city parking lot closures. Others who have bemoaned lack of parking include Mike Dbouk, owner of nearby Boukie's Grill, and Dixie Moon Saloon owner Shepherd Spencer, who was part of a lawsuit challenging the city center development.

"They're hoping and expecting better business turnaround when this project is done," Ahmad said of other businesses in the area. "I hope the mayor (Michael Fournier) can take care of his residents."

Fournier and other officials have previously said lack of parking is a temporary wound that will heal as new construction brings in much-needed daily commerce. The city also launched a branding effort dubbed Rethink Royal Oak to engage the public around issues of parking and safety surrounding the incoming city center development.

The Royal Oak Downtown Development Authority communicates regularly with businesses about concerns and hosts monthly stakeholder meetings, downtown manager Sean Kammer said Monday.

"There is continued interest to open and start a business and run a business in downtown Royal Oak," he said, and pointed to nearby parking options downtown.

Recent restaurant closures don't necessarily mean storefronts will stay empty: The former Blackfinn Ameripub, which closed unexpectedly a year ago, is expected to become a Bar Louie. Dessert Oasis Coffee Roasters opened in August in the spot La Dulce left. City Ramen is targeting a December opening, according to its Facebook page, in what used to be a boutique. In another recent maneuver, Cantina Diablo's and Red Fox English Pub across Main Street from Andiamo are being remade into a Diamonds Steak and Seafood and a small-plates bar called Pinky's under a new operator.

Owners of a Chicago burger bar have purchased the closed Andiamo's liquor license, the Daily Tribune in Royal Oak reported. Matthew and Josef Boumaroun expect to seek approval Monday from the City Commission for their plans to use the license for a new restaurant. They want to open at 505 S. Main St., a couple blocks south of Andiamo's former location, according to a Royal Oak police report cited by the newspaper.


Beirut Palace sold after 21 years in Royal Oak

The owner of Beirut Palace has sold the restaurant after 21 years in downtown Royal Oak, claiming construction and parking disruptions caused a recent sharp decline in business this year.

Hussein Ahmad sold all of the assets of the business at 205 S. Main St., minus the name, on Oct. 12 and is planning to open elsewhere in metro Detroit, he told Crain's. He declined to disclose the sale price &mdash "less than what it cost me to put it here" &mdash or the buyers. But he said the new owners are "Middle Eastern" and plan to stay open with similar offerings.

Ahmad also transferred his lease, he said. His Beirut Palace also has locations in Sterling Heights and Warren.

A new name and sign will be unveiled within the next two weeks, after Ahmad helps the new owners transition. The new name is also not known. In the meantime, the business will continue operating as Beirut Palace. Its five employees will stay on under new ownership.

The restaurant joins several other Royal Oak businesses that have closed downtown in recent months. Like Ahmad, some have cited parking pains since construction started just east of Main Street on the Royal Oak City Center development in May. It had left around 230 parking spaces offline as of July.

Beirut Palace's Royal Oak sales had fallen around 25-30 percent as of June, edging down to a 50 percent drop later in the summer, Ahmad said. He declined to provide specific figures.

When the two parking lots behind the restaurant where the city center project is taking shape closed, it "made it harder for customers to find parking," he told Crain's. "Plus, the carry-out companies, GrubHub, DoorDash (Food Delivery) and all that, they come in and they don't find parking places and they get ticketed and all that, so it made it hard for us."

Ahmad declined to elaborate on where a new location could take shape. It could take up to a year before it opens, he said.

Ahmad expects his restaurant's new owners will expand offerings, possibly serving Middle Eastern breakfast.

"Hopefully they're gonna survive . I wish them the best of luck," he said. "I hope they can do a lot better than what I did here."

Another high-profile closing came when Andiamo Trattoria shut its doors abruptly in July among complaints over lack of nearby parking from some downtown businesses clustered around Main Street and 11 Mile Road. Separately, the B Spot burger restaurant from Chef Michael Symon closed in August and Qdoba on Main Street closed in September.

Joe Vicari, owner of Andiamo operator Joe Vicari Restaurant Group, blamed his restaurant's demise partly on city parking lot closures. Others who have bemoaned lack of parking include Mike Dbouk, owner of nearby Boukie's Grill, and Dixie Moon Saloon owner Shepherd Spencer, who was part of a lawsuit challenging the city center development.

"They're hoping and expecting better business turnaround when this project is done," Ahmad said of other businesses in the area. "I hope the mayor (Michael Fournier) can take care of his residents."

Fournier and other officials have previously said lack of parking is a temporary wound that will heal as new construction brings in much-needed daily commerce. The city also launched a branding effort dubbed Rethink Royal Oak to engage the public around issues of parking and safety surrounding the incoming city center development.

The Royal Oak Downtown Development Authority communicates regularly with businesses about concerns and hosts monthly stakeholder meetings, downtown manager Sean Kammer said Monday.

"There is continued interest to open and start a business and run a business in downtown Royal Oak," he said, and pointed to nearby parking options downtown.

Recent restaurant closures don't necessarily mean storefronts will stay empty: The former Blackfinn Ameripub, which closed unexpectedly a year ago, is expected to become a Bar Louie. Dessert Oasis Coffee Roasters opened in August in the spot La Dulce left. City Ramen is targeting a December opening, according to its Facebook page, in what used to be a boutique. In another recent maneuver, Cantina Diablo's and Red Fox English Pub across Main Street from Andiamo are being remade into a Diamonds Steak and Seafood and a small-plates bar called Pinky's under a new operator.

Owners of a Chicago burger bar have purchased the closed Andiamo's liquor license, the Daily Tribune in Royal Oak reported. Matthew and Josef Boumaroun expect to seek approval Monday from the City Commission for their plans to use the license for a new restaurant. They want to open at 505 S. Main St., a couple blocks south of Andiamo's former location, according to a Royal Oak police report cited by the newspaper.


Voir la vidéo: Les ruines de Détroit, attractions touristiques